Agnès Varda, qui a passé plusieurs années de son enfance et adolescence à Sète, où elle y a tourné son premier long métrage La Pointe courte (1955), est restée attachée à cette région. Dans son documentaire Les Plages d’Agnès (2008), elle revient sur ses jeunes années passées sur les plages et le port de Sète.

Mona02Sans toit ni loi a été tourné il y a aujourd’hui 30 ans, précisément entre mars et mai 1985, dans le département du Gard, notamment à Nîmes, Uchaud, Bellegarde et au pied des 2 cyprès de Saint-Aunès, près de Montpellier, plantés au début des années 1800.
Grâce à un soutien de la Région Languedoc-Roussillon, une circulation de Sans toit ni loi en région va être rendue possible, pilotée par l’Institut Jean Vigo de Perpignan (Cinémathèque Régionale) en partenariat avec le Festival Cinéma d’Alès – Itinérances et Languedoc-Roussillon Cinéma.
Tout le programme de projections et rencontres de l’année 2015, débute le 23 janvier à Uzès, avant de rayonner sur l’ensemble du territoire régional.
Ces projections ont pour but de satisfaire le public qui connaît ce film en leur permettant de le revoir sur grand écran dans une copie neuve, d’offrir la possibilité à de nouveaux spectateurs d’être touché par cette histoire singulière portée par Sandrine Bonnaire, rappeler combien Sans toit ni loi compte pour nous tous, enfin, dire à Agnès Varda toute notre reconnaissance, notre admiration et notre amour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.