Cycle Ingmar Bergman

Mardi 15 janvier (Monika) et Jeudi 17 janvier (Jeux d’été)

Considéré comme l’un des géants du 7e art, icône des salles « art et essai » et des ciné-clubs, Ingmar Bergman a, durant de longues années, alterné ses activités d’homme de théâtre (metteur en scène et directeur de troupe) pendant la saison, et de cinéaste en été.
Les titres des films programmés dans ce cycle portent la marque de cette activité estivale : Jeux d’été et Un été avec Monika (titre original de Monika). Occultés par les chefs-d’oeuvre ultérieurs ou parfois appréciés pour de mauvaises raisons, ces films sont importants dans la carrière de Bergman qui a toujours gardé un faible pour ces deux oeuvres de jeunesse : à partir de Jeux d’été, il a enfin « l’impression de travailler d’une façon personnelle, avec un style personnel ».
Au-delà de leur originalité dans la filmographie du cinéaste suédois, deux histoires d’amours juvéniles tournées dans des îles au large de Stockholm, dans la splendeur de l’été scandinave, on y trouve les prémices de quelques-uns de ses grands thèmes (le couple, la mort, la religion…).
Rappelons enfin que Monika, tourné essentiellement en extérieurs avec des moyens légers, a beaucoup influencé les cinéastes français de la Nouvelle Vague, notamment Truffaut et Godard.

Mardi 15 janvier

Monika (Sommaren med Monika) Ingmar BERGMAN, Suède, 1953, 1h35
Int : Harriet Andersson, Lars Ekborg…

Dans un quartier populaire de Stockholm, la jeune Monika partage ses journées entre son travail dans un magasin d’alimentation et le taudis dans lequel elle vit avec son père ivrogne et une bruyante marmaille. Un jour, elle rencontre Harry qui s’éprend d’elle. Tous deux décident de s’enfuir sur une île de la périphérie de Stockholm,
pour vivre, le temps de l’été, cet amour qu’ils pensaient éternel…
Monika fera scandale et se verra même taxé de pornographie à cause du corps nu de son actrice Harriet Andersson.

 

Jeudi 17 janvier

Jeux d’été (Sommarlek) Ingmar BERGMAN, Suède, 1951, 1h36
Int : Maj-Britt Nilsson, Alf Kjellin…

Marie, danseuse à l’Opéra de Stockholm, reçoit un journal intime rédigé treize ans plus tôt par Henrik, son premier amour. Profitant de l’annulation d’une répétition pour s’embarquer vers les lieux de son idylle passée, Marie est soudainement submergée par les souvenirs de cet été merveilleux durant lequel elle a fait la connaissance du jeune homme…

La projection sera suivie des traditionnelles soupe à l’oignon et galette des rois.

 

Tarif normal 6€,  Tarif Réduit 4,5€

Salle Marcel Oms, Arsenal, 1, rue Jean Vielledent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.