Cycle Samuel Fuller

La cinémathèque vous invite à découvrir ou re-découvrir ce cinéaste (très) indépendant qui a marqué Hollywood comme la Nouvelle Vague française. Trois films de Fuller, autant de facettes de son cinéma atypique : Shock corridor est son grand classique, Les bas-fonds new-yorkais son grand film noir et enfin, Ordres secrets aux espions nazis, est un film rare, peu montré, témoin de la réflexion de Fuller à son retour de la Guerre.

 

Jeudi 11 octobre 19h30
Shock corridor, USA, 1963, 1h41
Int : Peter Breck, Constance Towers…
Johnny, un journaliste plein d’ambition (il vise le Prix Pulitzer), veut enquêter sur un crime non résolu dans un hôpital psychiatrique. Feignant la psychose, il réussit à être interné.
Cathy, sa fiancée, craint qu’une telle expérience ne mette en péril sa santé mentale…
Projection avant le film d’un court métrage d’animation de 3mn de Nicolas Cussac : Poilu de soute
Nicolas Cussac , étudiant aux Beaux-Arts de Perpignan, début années 90, réalisa plus de 2000 peintures couleurs
sur papier machine, ces images toutes calculées pour son histoire à 12 images /secondes.
Les prises de vues Banc-Titre furent réalisées à « La Fabrique » studio d’animation dirigée par Jean-François Laguionie.
Pour des raisons techniques (report son et mixage) ce film resta dans ses boites pendant presque 30 ans avant que l’Institut Jean Vigo puisse le numériser et le mixer en version 2K HD.
Séance précédée d’un apéro du Marabouthé à 19h
Mardi 16 octobre 19h30
Les Bas-fonds new-yorkais, USA, 1960, 1h39
Int : Cli Robertson, Dolores Dorn…
Petit délinquant, le jeune Tolly Devlin voit son père se faire tabasser à mort par quatre individus. Devenu adulte, il n’a plus qu’une idée, retrouver ces hommes pour accomplir sa vengeance.
Le thème peut sembler banal, son traitement l’est beaucoup moins. Samuel Fuller, ancien journaliste, connaît bien les gens qui hantent ces bas-fonds, sait mettre en scène sans tabous leurs comportements, leurs trafics…
Mardi 23 octobre 19h30
Ordres secrets aux espions nazis, USA, 1959, 1h33
Int : James Best, Susan Cummings…
La seconde guerre mondiale touche à sa fin. Blessé pendant les dernières semaines du conflit, un soldat américain est soigné par une jeune Allemande. Après la fin de la guerre, il décide de rester en Allemagne et épouse sa gentille infirmière. Mais le pays occupé est en proie à des troubles…
Une  fiction qui doit beaucoup à l’expérience de Samuel Fuller qui a fait la campagne d’Allemagne et connu les débuts de l’occupation du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.