Les mardi 8 et jeudi 10 mars un Focus Jean-Pierre Melville sera présenté.
Vous pourrez découvrir ou redécouvrir le talent de ce cinéaste grâce à deux des trois films qui forment une trilogie sur la France de l’Occupation qui seront présentés à 19h10 à la salle Marcel Oms : Le silence de la mer (1947) et Léon Morin prêtre (1961).

Jean-Pierre Grumbach dit Jean-Pierre Melville, est un réalisateur français, né en 1917 et mort en 1973. Il commence à filmer ses proches dès l’âge de six ans et à l’âge de quinze ans, il décide de devenir cinéaste. Durant la guerre, en 1942, il rejoint la France et libre et décide de prendre le pseudonyme de « Melville » en hommage à l’auteur Herman Melville qui a écrit Moby Dick. Il devient son propre producteur et ses premiers films sont réalisés de manière précaire car, n’aillant pas assez à la pellicule fournie aux réalisateurs, il se trouve dans l’obligation de se fournir au marché noir. Ce n’est seulement qu’en 1955 qu’il crée ses propres studios, les Studio Jenner, qui vont être détruit à la suite d’un incendie en 1967.

Tentant de réinventer à l’écran les plus forts instants de sa vie personnelle, ses films sont dominés par les thématiques de la solitude, l’échec et la mort. Ils sont devenus pour la plupart des classiques du cinéma français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.