L’Institut Jean Vigo rend hommage à Ettore Scola !

Ce mardi et ce jeudi, l’Institut Jean Vigo rendra hommage à ce maître du cinéma italien des années 1960 à la fin du XXe siècle.

Mardi 11 octobre à 19h10 :

 Nous nous sommes tant aimés
C’eravamo tanto amati

Ettore SCOLA, Italie 1974, 2h04

Que reste-t-il de nos amours ? Le film d’Ettore Scola, qui oscille entre la nostalgie et le rire, entre la mélancolie et la tendresse, a proposé en 1974 une réponse qui est devenue un classique du cinéma italien. Trois hommes, trois parcours – et, à travers eux, trente ans d’histoire italienne… dont, en premier lieu, trente ans de cinéma italien. Allusions, citations, références cinématographiques parsèment le film de manière flagrante. La présence constante, obsessionnelle, de souvenirs de cinéma constitue sans doute la puissante originalité du film – celle qui lui permet d’échapper à l’étiquette du « portrait de génération » pour proposer une réflexion riche et nuancée, qui exploite et interroge sans cesse ses propres moyens d’expression.

Jeudi 13 octobre à 19h10

La terrasse
La terrazza

Ettore SCOLA, Italie, 1980, 2h35

Des amis de longue date, appartenant au milieu de la gauche culturelle, se retrouvent pour une rituelle soirée-buffet sur la vaste terrasse romaine de l’un d’entre eux. La caméra se promène et surprend des conversations puis suit un personnage dans sa vie, avant de revenir à la soirée et d’en suivre un autre. L’enthousiasme de la jeunesse a laissé place à l’amertume et aux constats d’échecs, autant professionnels que sentimentaux.
Nous nous sommes tant aimés était empreint de nostalgie. Six ans plus tard, Scola passe à l’attaque. Il fustige cette génération perdue qui est la sienne. C’est leur désolation que Scola contemple, loin de tout jugement moral, avec une dérision et une tendresse extrêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.