C’est FLA (Faire l’amour) le deuxième film de Djinn Carrénard qui a été sélectionné pour ouvrir la Semaine de la Critique du Festival de Cannes 2014 le jeudi 15 mai dernier. Installé à Perpignan depuis un peu plus d’un an, ce talentueux réalisateur de 33 ans avait rencontré les étudiants de l’Université de Perpignan dans le cadre du Festival Confrontation et débattu avec eux de son premier film DONOMA.

Le propos de FLA, tourné en partie à Perpignan et dans le département des Pyrénées Orientales est le suivant :

Oussmane fait du rap. Il vient d’obtenir de son manager une avance de 10.000 euros pour écrire un album, sauf qu’il a la tête ailleurs : Laure, un coup d’un soir, est enceinte de lui. Elle veut avorter, il la convainc de ne pas le faire. Le couple s’installe à Perpignan, dans la maison de famille de celle-ci. Phobique de la mer, Oussmane y est victime d’un choc traumatique qui lui fait perdre l’ouïe et l’oblige à s’appareiller, ce qu’il accepte difficilement. Surgit Kahina, la sœur de Laure, sortie de prison le temps des fêtes de Noël pour rendre visite à son fils, placé en famille d’accueil.

Si ce deuxième opus a bénéficié d’un budget nettement plus important que Donoma, le film est toujours marqué par une esthétique très personnelle. La critique salue sa grande liberté de forme et de ton.

fla-1588473-616x380

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.