Description de l'évènement

The 40 year-old virgin

Judd APATOW, USA 2005, 1 h 57 

Scénario : J. Apatow, Steve Carell ; Image : Jack N. Green ; Musique : Lyle Workman ;

Interprètes : Steve Carell, Catherine Keener, Paul Rudd, Romany Malco, Seth Rogen…

Le lundi matin, lorsque ses collègues décrivent avec force détails leurs exploits libidineux du week-end, Andy Stitzer, 40 ans, se sent bien penaud, car il est encore puceau. Partagés entre hilarité, incrédulité et consternation, ses amis David, Jay et Cal décident de prendre en main sa tardive initiation : de gré ou de force, Andy va devoir franchir le Rubicon…

Judd Apatow a l’intelligence de prendre suffisamment au sérieux son point de départ pour se contenter d’en développer, avec calme et méthode, le potentiel comique. Mais le film ne décollerait pas, sans doute, du stade de la « bonne idée bien exploitée« si le metteur en scène, ne trouvait appui sur un acteur absolument exceptionnel, le renversant Steve Carell. C’est ici la totalité du film qu’il porte sur ses épaules dans une impressionnante prestation. En situation de constant suicide social, son personnage s’avance sur cette mince ligne, si difficile à tenir pour un comédien, où il s’agit de bien jouer le malaise. À ce niveau de virtuosité, on ne voit que l’autre génie de la gêne, l’immense Peters Sellers dans The Party de Blake Edwards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.