Description de l'évènement

In nome del popolo sovrano

Dino Risi, Italie 1971, 1 h 43

Scénario : Age & Scarpelli ; Image : Sandro d’Eva ; Interprètes : Ugo Tognazzi, Vittorio Gassman, Yvonne Furneaux…

Un juge d’instruction scrupuleux et honnête, plutôt de gauche, enquête sur le suicide d’une jeune prostituée. Très vite, cette affaire prend, à ses yeux, l’importance d’une croisade de salubrité publique, notamment contre l’injustice, le pouvoir d’une bourgeoisie toute puissante et la corruption qui mettent à mal la démocratie, en aliénant le peuple qui subit bien malgré lui tous les truandages et toutes les défaillances sociales d’un système corrompu qui abrutit les gens avec des divertissements, notamment sportifs, qui leur sont donnés presque en pâture.

C’est au début des années 60 que Dino Risi se lance dans la critique sociale aussi corrosive que drôlatique, et ce film appartient pleinement à cette veine, illustrée aussi par Une vie difficile, Les monstres, Le fanfaron, Parfum de femme, etc.
Le réalisateur signe là un film cruel et amer, certes déguisé en comédie, mais une comédie féroce qui s’en prend à tous ceux qui sévissent en toute impunité, particulièrement les pollueurs. La société italienne est ici froidement mais finement observée en renvoyant l’image d’un pays et d’un système dont on pressent qu’il entame une longue agonie.
Il faut aussi souligner que Dino Risi offre dans ce film l’occasion de rôles magnifiques à Ugo Tognazzi et Vittorio Gassman qui s’affrontent en un face à face mémorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.