Description de l'évènement

Frau im mond

Fritz Lang, Allemagne, 1929, 1 h 50

Frau im Mond est le dernier film muet de Fritz Lang. Il s’agit, comme Metropolis, autre film d’anticipation, d’une oeuvre minutieusement préparée – avec l’assistance de grands spécialistes de l’aéronautique – et réalisée avec un soin et une attention intenses, un souci de précision d’une telle exemplarité que la fusée interplanétaire des premiers vols est pour ainsi dire la même que celle conçue pour le film. Les scénaristes auraient même inventé l’inévitable compte à rebours qui précède le lancement des fusées… Ce film qui raconte le premier vol fictif de la Terre à la Lune enchante d’abord par ses aspects techniques et documentaires auxquels notre guru sait donner une résonance poétique et les vibrations mêmes de la vie, entre autres par la grâce et le talent de ses éclairages et tout cet art de l’espace, élément fondateur du cinéma, dont il a la maîtrise. Le film séduit aussi par son côté feuilletonesque car rebondissements, personnages étonnants, débordements sentimentaux – qui aujourd’hui font sourire – ne manquent pas. Et la Lune, dans tout ça ? Eh bien, sachez que le sol lunaire était constitué de tonnes de sable blanc déversé sur des planches. Illusion, direz vous… Et pourtant jamais sans doute, il ne vous paraîtra aussi beau que dans le film dont nous admirerons une copie complète et restaurée.

Scénario : F. Lang, Thea von Harbou.
Image : Kurt Kurant, Oskar Fischinger.
Interprètes : Gerda Maurus, Willy Fritsch, Fritz Rasp, Klaus Pohl…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.