Description de l'évènement

Zero gravity

Jürgen Hansen, Allemagne, 2015, 55′

L’espace interplanétaire ou intersidéral voire intergalactique, est la donnée centrale de la représentation d’une catégorie de films de science-fiction dénommée, avec emphase, Space opéra. Mais notre siècle, et un peu le précédent, a cet avantage sur l’époque du Voyage dans la lune de Méliès de pouvoir aussi tourner dans l’espace et ainsi délaisser la fiction. Dans Gravité Zéro, le réalisateur Jürgen Hansen a suivi le parcours de deux jeunes astronautes, Alexander Gerst (ASE) et Greg Reid Wiseman (NASA), depuis leur entraînement jusqu’au décollage du Soyouz qui les conduit à la Station Spatiale Internationale, en orbite autour de la terre, 2001 l’odyssée de l’espace, avec un peu de retard. Les deux astronautes se sont filmés dans les espaces contraints de leur véhicule et de leur habitation, le paradoxe se vérifie que pour aller vers les plus grands espaces il faut renoncer à ses aises. Mais ils filment aussi notre planète vue de l’extérieur, vertigineuse proposition, la station orbitale et leur sortie dans l’espace. Le réalisme du propos, son aspect documentaire, cette impression d’être, in live, dans l’instant, n’est pas la moindre réussite de ce documentaire intelligemment monté. L’on se prend à s’identifier aux preneurs d’images et comme eux à éprouver pour la boule d’eau et de terre qui irradie une douce lumière bleutée sous nos pieds une amoureuse compassion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.