Description de l'évènement

Ji-geum-eun-mat-go-geu-ddae-neun-teul-li-da

Hong Sang-soo, Corée du Sud, 2015, 2h01

« Un gars, une fille, un café où se prendre une bonne cuite, ainsi va le monde du Coréen Hong Sang-soo. Cette fois, il s’emploie vraiment à ça : faire deux fois le même film, en un seul. Voici donc, d’abord, un cinéaste qui arrive dans une ville avant une projection-débat, rencontre une jeune fille peintre, se saoule au café en sa compagnie, la suit chez des amis, tente de se rendre aimable et flirte avec elle, mais sans succès. Et puis, après une heure et pour une heure, le même cinéaste rencontre la même apprentie peintre… Comment, en suivant deux fois le même chemin, a-t-on pris une autre direction ? Ici et là, un aveu ou un silence en plus ou en moins ont changé la donne, sans crier gare. Faite de longs plans fixes, la mise en scène cultive une pureté minimaliste qui évoque Eric Rohmer.

Tout est dirigé, puis redirigé imperceptiblement, jusqu’à un renversement complet du tableau. Pour Hong Sang-soo, le cinéma est un tour de magie sans trucage. Qui permet de redécouvrir le monde :  là où tout semblait joué, tout se rejoue. Avec cette façon d’en appeler à l’espoir, ce film subtil et ludique, Léopard d’or au dernier festival de Locarno, a aussi le pouvoir de nous émouvoir. »  Frédéric Strauss (Télérama)

Sc. :  Hong  Sang-soo ; Image : Park Hongyeol

Int : Jung Jae-young, Kim Min-Hee, Yeo-jeong Yoon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.