Description de l'évènement

Dominique MARCHAIS, France, 2013, 1h48
Scénario : D. Marchais – Image : Sébastien Buchmann, Claire Mathon.
La Ligne de partage des eaux est le volet “Géographie” d’un diptyque sur la France rurale dont Le Temps des grâces était le volet “histoire”. le film est inscrit dans le périmètre du bassin versant de la loire, de la source d’un de ses affluents dans le Massif Central, jusqu’à l’estuaire. le bassin versant, et non pas le fleuve loire ! C’est-à-dire le plan incliné vers la mer, la totalité de l’espace irrigué, pas seulement le trait de la rivière. C’est-à- dire les zones d’activités et les zones humides, les fossés et les
autoroutes, les salles de réunions et les chantiers. Car l’eau est partout, dans les sols, dans les nappes, dans l’air. Partout circulant, s’infiltrant, s’évaporant, partout se métamorphosant et partout reliant les territoires entre eux, désignant leur interdépendance, nous faisant rêver à leur solidarité. La Ligne de partage des eaux n’est donc pas seulement cette ligne géographique qui sépare des bassins versants mais elle est aussi la ligne politique qui relie des individus et des groupes qui ont quelque chose en partage : de l’eau, un territoire, un paysage. une communauté en somme, qui en se mirant dans ces eaux en circulation, ne peut que s’interroger sur sa propre agitation – et ce qu’il en restera. (Dominique Marchais)

AVANT PREMIERE EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR

la-ligne-de-partage-des-eaux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.