Description de l'évènement

My Darling Clementine
John Ford, USA, 1946, 1H42, N&B
Sc. : S. Hellman, W. Miller. Int.: Henry Fonda, Linda Darnell, V. Mature, W. Brennan…
Les quatre frères Earp amènent leur troupeau vers l’Ouest. Pendant que le plus jeune garde le campement, les autres vont se distraire à la ville de Tombstone. À leur retour, le bétail a disparu et James a été assassiné. Wyatt Earp devient alors shérif pour venger la mort de son plus jeune frère. À partir d’événements réels, Ford décrit le passage de la nature symbolisée par les superbes paysages de Monument Valley, à la civilisation à travers la ville de Tombstone où la vie se structure peu à peu autour de l’église et de la loi.

HOMMAGE À JOSE BALDIZZONE
Portrait en 24 images / seconde…
Le cinéma qu’aimait José Baldizzone lui ressemblait : la distance et l’humour s’y mélangent mais se conjuguent avec l’indignation devant l’injustice sociale et plus surprenant peut-être un certain goût du lyrisme discret. Einsenstein et John Ford pour un certain lyrisme, Imamura et Renoir pour l’humour indigné, le néo-réalisme italien pour cette façon unique de dire le présent. Cet hommage à José est aussi un portrait cinéphilique et moral d’un ami dont l’aimable ironie nous manque et que le cinéma nous restitue.

poursuite-infernale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.