Description de l'évènement

Jacques DOILLON, France, 2008, 2h03
Scénario : J. Doillon – Photo : hélène louvart – Interprètes : Clémentine Beaugrand, Gérald Thomassin, Guillaume Saurrel, Gwendoline Godquin, Jany Garachana, François Damiens…
la fille a une vingtaine d’années, elle est issue d’un milieu bourgeois. Elle cherche à donner un peu de lumière et de légèreté à sa vie, qu’elle voit comme très insuffisante et inutile. Sans l’intensité qui lui est nécessaire. Elle décide de donner son amour. Pas au plus séduisant, ni au plus méritant ou au plus admirable, non, ceux-là n’ont pas besoin d’elle, elle donnera son amour au “premier venu”. une fois de plus, Doillon nous entraîne
dans un de ces marivaudages légers et tragiques – plus léger que tragique, cette fois -, où la caméra semble perpétuellement dessiner une chorégraphie sinueuse autour d’êtres qui se filent et se défilent, se traquent et troquent leur angoisse, leur mal de vivre pour quelques pauses. Bouffées de tendresse qui leur servent d’oxygène. Le Premier venu est une œuvre lumineuse, qui ôte au spectateur un trop grand confort de lecture pour l’impliquer davantage dans l’expérience humaine qu’il propose, riche et tout autant jouissive.

EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR

le-premier-venu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.