Description de l'évènement

The way back

Peter Weir, USA/EAU/Pol., 2010, 2 h 14

Après Master and Commander, avec l’océan comme grand espace changeant, Peter Weir tourne Les chemins de la liberté, un autre périple au long cours, terrestre celui-là, au travers de paysages extrêmement différents, façonnés par la géologie, le climat ou l’activité humaine. En 1940, un groupe de prisonniers s’évade d’un camp de travail en Sibérie. Ces six hommes, de nationalités différentes, n’ont rien en commun à part leur condition de victimes du stalinisme et leur refus de continuer à vivre dans les conditions inhumaines du goulag. Une jeune fille de 17 ans qui, elle, s’est enfuie d’un kolkhoze les rejoint et chemine avec eux. Pendant de longs mois, ils vont parcourir plus de 6 500 km dans une nature le plus souvent inhospitalière, confrontés à des conditions climatiques parfois extrêmes : la neige et la pluie dans la forêt ou la toundra sibériennes, le vent violent des steppes de Mongolie, le soleil brûlant du désert de Gobi… Peter Weir montre sans mièvrerie comment l’instinct de survie peut faire taire les dissensions, renforcer la solidarité. L’histoire est vraie. Elle a été relatée en 1956 par Slawomir Rawicz dans À marche forcée. Officier de cavalerie polonais capturé par les Soviétiques, torturé et déporté dans un goulag, Rawicz fut celui qui, ainsi que le montre le film, s’imposa durant douze mois comme guide à ses compagnons.

Scénario : P. Weir, Keith Clarke, d’après Sławomir Rawicz.
Image : Russell Boyd.
Musique : Burkhard von Dallwitz.
Interprètes : Jim Sturgess, Ed Harris, Colin Farrell, Saoirse Ronan…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.