Description de l'évènement

I mostri

Dino RISI, Italie 1963, 1 h 55 

Scénario : Age, Scarpelli, Scola, Risi, Maccari, Petri ; Image : Alfio Contini ; Musique : Armando Travajoli ; Interprètes : Vittorio Gassman, Ugo Tognazzi, Marisa Merlini, Rica Dialine…

Les Monstres est un ensemble de dix-huit sketches : 1) La bonne éducation, 2) Le monstre, 3) Comme un père, 4) Pris sur le vif, 5) Le pauvre soldat, 6) Quelle vie de chien, 7) La journée d’un député, 8) Amours latines, 9) Un témoin volontaire, 10) Les deux orphelins, 11) L’embuscade, 12) Le sacrifice, 13) Vernissage, 14) La moule, 15) La rue est a tout le monde, 16) L’opium du peuple, 17) Le testament de Saint François, 18) Le noble art.

« Les Monstres est sans aucun doute une des plus belles satires de la société italienne, croquée en une vingtaine de sketches avec un sens du détail et une maîtrise de la pointe assassine rarement égalée. Rien n’échappe à l’oeil lucide et démystificateur de Dino Risi, et l’utilisation fréquente du zoom apparaît comme une signature, indiquant la présence de cet oeil traquant la réalité sous le jeu des apparences, perçant le mensonge dans les détails. Qui sont ces « monstres » épinglés par le cinéaste ? De petits monstres, des monstres du quotidien, ceux que l’on rencontre dans la vie de tous les jours… et, pourquoi pas, nous-mêmes (…). La politique, la religion, le cinéma, le foot, l’éducation, tout y passe, dans ce florilège des travers de la société italienne ». Anne-Violaine Houcke, Kriticat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.