Description de l'évènement

THE GRAPES OF WRATH

John Ford, USA 1939, 2 h 09

Scénario : Nunnally Johnson, d’après John Steinbeck ; Image : Gregg Toland ; Musique : Alfred Newman ; Interprètes : Henry Fonda, Jane Darwell, John Carradine, Charley Grapewin, Russell Simpson…

Au début des années 30, après quatre années d’incarcération dans un pénitencier de l’Oklahoma, Tom Joad (Henry Fonda) rejoint la ferme familiale. Les Etats-Unis connaissent alors une crise sans précédent et les banques s’approprient à bas prix les terres et les fermes des paysans endettés. Le clan Joad prend la route de la Californie, ce Paradis pour tous les damnés de l’Amérique. Mais le chemin de l’Exode est long et la Terre promise n’est pas de ce continent. Il faut se battre pour survivre et tenter d’y croire encore. John Ford, qui a longuement filmé les convois d’émigrants dans ses westerns, transpose la traversée du désert avec de tristes héros fuyant la misère telle une Peste noire. Les raisins de la colère est l’un des premiers grands rôles d’Henry Fonda, qui, 17 ans avant Douze hommes en colère, tenait déjà un rôle à forte portée politique et sociale. Le discours de Tom Joad à sa mère à la fin du film est notamment saisissant, prenant une intensité particulière. Tous les acteurs sont touchants, respectant la description de leurs personnages dans le livre de Steinbeck. Pour anecdote, le film a connu une brève exploitation en URSS. Le pouvoir communiste trouva dans cette sombre histoire l’occasion de dénoncer le capitalisme. La réaction du public russe ne fut toutefois pas celle escomptée lorsqu’il s’émerveilla que, même au plus profond de la misère, les personnages possédaient une voiture. La censure le retira donc vite des écrans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.