Description de l'évènement

The three must-get-theres

Max LINDER, USA 1922, 1 h 07 

Présenté par Emmanuel Mouret  – Ciné concert – Virgile Goller à l’accordéon 

Scénario : M. Linder, d’après A. Dumas ; Image : Harry Vallejo ; Interprètes : Max Linder, Bull Montana, Frank Cooke, Harry Mann, Jobyna Ralston…

Tourné aux États-Unis, L’étroit mousquetaire, long métrage très librement inspiré de Dumas, était pour son auteur le meilleur de ses films. Réalisateur de plus de 500 films burlesques, créateur d’un personnage de dandy, Max, dont Chaplin dira tout ce que Charlot, Max tombé dans la misère, lui devait, Max Linder renoue à Hollywood avec l’inspiration. Revisitant le chef-d’oeuvre du grand Alexandre dans une perspective burlesque pleine d’inventivité, bien avant les Monty Python il ose l’anachronisme assumé ; téléphone, moto, camion, bec de gaz, héroïne, parsèment de leur incongruité une narration nerveuse aux trouvailles nombreuses. Ainsi la vache amoureuse d’un cheval, l’épée broche, le cheval à voiles pour ne rien dire d’un Dartlinder frisoté, d’un Capitaine de Tréville nain, dont Jean Vigo s’est peut-être souvenu dans Zéro de conduite, contribuent à construire une oeuvre où le rire naît autant de rencontres d’objets surréalistes que des habituelles ficelles du burlesque. Quatre cheveux sur la tête du père Joseph pour quatre mousquetaires et un montage alterné parfaitement maîtrisé donnent à voir un Linder maître du rire parce que maître du montage, le succès fut à la hauteur de ce feu d’artifice, hélas testamentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.