Description de l'évènement

Jean-Louis Bertuccelli, France 1977, 1 h 36

Scénario: J. L.Bertuccelli, René-Victor Pilhes, Stephen Becker, d’après R. V. Pilhes ; Image : Andréas Winding ; Interprètes : Jean Yanne, Michel Piccoli, Jean-Pierre Marielle, Jean-Claude Brialy, Michael Lonsdale, Marlène Jobert…

Paris, Tour Montparnasse. Au siège de la multinationale Rosserys & Mitchell, la plus grande entreprise de l’histoire dont l’activité est consacrée à la fabrication d’engins agricoles, se passent d’étranges événements. À la suite de la mort d’Arangrude, un cadre de l’entreprise, des messages d’un mystérieux imprécateur visant la compagnie sont distribués à l’ensemble des employés, semant l’inquiétude et le désordre. Ces messages dénoncent le capitalisme de l’entreprise. La « chasse » à l’imprécateur est lancée, qui est-il ? Le trouble est semé dans l’entreprise, car de plus, d’inquiétantes fissures menacent ce siège qui risque de s’écrouler.

Le film L’imprécateur est l’adaptation du roman homonyme écrit par René-Victor Pilhes et publié en 1974. Les deux œuvres se veulent réalistes, comme un rêve prémonitoire, elles dénoncent les travers de l’économie libérale, où la quête effrénée du profit remplace les vertus. « Je tenais à ce sujet parce que je sentais qu’il serait prétexte à un grand film d’aventure moderne, où l’affrontement ne se déroule pas dans un cadre habituel, mais le vase clos d’une société multinationale. Dans le sujet de L’Imprécateur il y a de tout, comédie, énigme policière, science-fiction, fantastique, satire sociale, conflits humains, mais vus sous un éclairage nouveau, insolite. » (Jean-Louis Bertuccelli à René Quinson dans Continentale Press).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.