Description de l'évènement

Martin Ritt, USA 1979, 1 h 50

Scénario : Irving Raverch, Harriet Franck Jr ; Image : John A. Alonzo ; Interprètes : Sally Field, Beau Bridges, Ron Liebman, Pat Hingle, Barbara Baxley…

Norma Rae est un film hollywoodien et un film militant sans « prêchi prêcha », mis en scène comme un thriller et, pour cela, d’une rare efficacité. Tiré d’un ouvrage du journaliste du New York Times Henry « Hank » Leiferman, Norma Rae appartient à ces œuvres de fiction qu’on dit inspirées d’une « histoire vraie » et qui montrent qu’entre fiction et documentaire existent des passerelles. Au programme les conditions de vie ouvrière dans une usine textile du vieux sud, un quotidien sans horizon, les difficultés de la syndicalisation, à travers des lois américaines différentes des nôtres mais dont les travailleurs peuvent s’emparer. Dans la routine d’une exploitation consentie, l’arrivée d’un missionnaire new-yorkais de la syndicalisation ne change guère la donne, jusqu’à ce qu’une ouvrière du cru s’empare des armes, idéologiques et légales, ainsi mises à sa disposition. Tout change alors et, porté par une formidable Sally Field (Oscar de la meilleure actrice 1980, Prix d’interprétation féminine à Cannes en 1979), Norma Rae déconstruit les lâchetés collectives faites de la somme d’illusoires intérêts individuels portés par le chantage patronal à l’emploi. La rage des années 1970 et leur féminisme, le souvenir du New Deal, l’espoir de temps meilleurs et, posée, la question de la démocratie dans l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.