Description de l'évènement

The big trail

Raoul Walsh, USA, 1930, 1 h 43

L’invention du cinéma parlant représenta dans un premier temps une menace pour le western, qui semblait n’en avoir pas besoin et que la lourdeur du matériel privait de la mobilité de la caméra nécessaire pour saisir les grands espaces. Pourtant, la production en reprit vite. Le western s’adapta. Les studios s’efforcèrent de montrer que la nouvelle technique n’empêchait pas de réaliser des grandes productions tournées en plein air. Ce furent les « sur westerns», sous-genre auquel se rattache The Big Trail. La Fox, qui disposait du brevet Movietone adapté à la prise de son direct, voulut ajouter pour ce film un autre défi technique : l’écran large. Il fut donc tourné sur une pellicule de 70 mm qui demandait pour la diffusion un écran spécial. Aussi décida-t-on de le distribuer également dans une version standard en 35 mm de durée inférieure. C’est celle que nous verrons. Même dans ce format, le film rend justice au sens de l’espace et à la dimension épique du western. The Big Trail raconte l’expédition historique des pionniers partis d’Independence dans le Missouri en 1848. L’exode, avec sa référence biblique, est un « fondamental » du genre. On y trouvera des « scènes obligées », dont deux remarquables, une chasse aux bisons et une traversée de rivière qui n’ont jamais été surpassées. Raoul Walsh était déjà un vétéran : il avait commencé comme acteur chez Griffith qui lui apprit sans doute le sens de l’espace. Il s’illustra dans tous les genres constitués de Hollywood. The Big Trail doit être marqué d’une pierre blanche pour une autre raison : c’est le premier film en vedette de John Wayne – qui prit pour l’occasion son pseudonyme. Il avait été engagé par Tom Mix comme accessoiriste à la Fox et avait fait beaucoup de figuration notamment dans les premiers films de Ford. Ainsi The Big Trail fait un trait d’union entre les débuts du cinéma et son époque classique.

Scénario : Marie Boyle, Jack Peabody, Florence Postal, d’après Hal G. Evarts.
Image : Lucien Andriot, Arthur Edeson.
Musique : Arthur Kay.
Interprètes : John Wayne, Marguerite Churchill, El Brendel, Tully Marshall…

Logo Cinémat Luxembourg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.