Description de l'évènement

Le nom de Jean Vigo, mort en 1934 à vingt-neuf ans, est devenu un symbole. Il évoque à la fois le cinéma comme moyen d’expression total et les multiples difficultés auxquelles se heurte un jeune auteur de films soucieux de se manifester librement.

C’est sur ces constatations que les Prix Jean Vigo ont été créés.

Depuis 1960, deux prix Jean Vigo sont désormais décernés annuellement : l’un à l’auteur ou aux auteurs d’un film de long métrage, l’autre à l’auteur ou aux auteurs d’un film de court métrage.

Cette année, la projection en avant-première de Prix Jean Vigo aura pour nous une résonance particulière. Le 12 février disparaissait Luce Vigo, la fondatrice des Prix Jean Vigo mais également la marraine de notre Institut.

Il y a plus de 35 ans, elle avait accepté, à la demande de Marcel Oms, que nous baptisions notre cinémathèque nouvellement créée du nom de son père. Depuis, elle avait été sans cesse à nos côtés, participant, chaque fois qu’elle le pouvait, à Confrontation ou aux colloques, avec ce sens aigu du cinéma qui était le sien, toujours passionnée et toujours attentionnée aux autres. Bienveillante mais jamais condescendante, elle n’était pas dans l’inutile « politiquement correct » et savait manifester des avis tranchés. Si elle était d’abord elle-même, elle se situait en référence à son père, cet éternel jeune homme qu’elle n’avait connu qu’un temps trop court.

L’institut Jean Vigo rendra à Luce Vigo, ainsi qu’à son père, un hommage plus important lors de son programme septembre/décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.