Description de l'évènement

Olivier Babinet & Fred Kihn, France, 2011, 1 h 31

Franky est un acteur de seconde zone en pleine dépression. Arsène, son manager, croit en son potentiel de star, et l’embarque sur les routes d’une Europe improbable, à la recherche d’un cinéaste mythique, direction le cercle polaire. Le réalisateur finlandais Aki Kaurismäki inspire une nouvelle fois des jeunes cinéastes. On retrouve dans Robert Mitchum est mort, la même poésie burlesque baignée de vapeurs d’alcool que dans les oeuvres du maître scandinave. Mais le film de Babinet et Kihn ne se noie jamais sous les références de son modèle. Au contraire, Robert Mitchum est mort déploie un imaginaire qui lui est propre et réussit la jonction entre hommage et création originale. Entre mélancolie douce et humour décalé, le film, comme l’indique son titre, offre au spectateur un voyage dans un monde où le cinéma représente tout et où le temps s’est arrêté de tourner. Plongés dans les vestiges de l’âge d’or du cinéma, les deux cinéastes, Babinet et Kihn, dressent le portrait des derniers outsiders pour qui le cinéma reste un mythe à conquérir. Pourquoi Robert Mitchum ? Parce que Robert Mitchum déclara – c’est ainsi que le film commence – que si Rintintin pouvait devenir une star, alors lui aussi. En clair, il faut croire en sa bonne étoile car il n’y a a priori pas de raison à échouer dans sa quête quand d’autres réussissent, a fortiori si un chien y parvient.

Scénario : O. Babinet, Fred Kihn.
Image : Timo Salminen.
Musique : Étienne Charry.
Interprètes : Olivier Gourmet, Pablo Nicomedes, Bakary Sankaré, Danuta Stenka…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.