Description de l'évènement

John Huston, USA, 1961, 2 h 05

Roslyn s’apprête à divorcer. Fasciné par sa beauté, un cow-boy lui demande de partager son existence. Elle se lie également d’amitié avec un riche éleveur et un garagiste veuf. Ils paraissent comblés mais subissent une misère affective et intellectuelle. « Arthur Miller a composé la partition de cette tragédie pour son épouse, Marilyn Monroe, qu’il s’apprêtait à quitter. Autobiographie se confond ici avec autodafé. Alors que l’écrivain ne frémit plus devant sa femme mythique, il lui offre paradoxalement le plus beau rôle de sa vie. Le film est plein d’échos assourdissants de la vraie vie de la star. Comme Marilyn, qui rêvait d’un pays de reconversion où l’adulation serait remplacée par l’amour, Roslyn fuit son passé pour un monde où personne ne sait rien d’elle. Dans la scène où elle se révolte contre la folie meurtrière, la tentation était grande de laisser sa colère exploser en gros plan. Au contraire, John Huston la filme de très loin, minuscule grain de sable qui hurle en vain dans le désert. Chaque image est une autopsie, d’autant plus bouleversante que Marilyn Monroe, Clark Gable, puis Montgomery Clift se sont éteints peu de temps après le tournage ». Marine Landrot (Télérama).

Scénario : Arthur Miller.
Image : Russell Metty.
Musique : Alex North.
Interprètes : Clark Gable, Marilyn Monroe, Montgomery Clifft, Eli Wallach, Thelma Ritter…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.