Description de l'évènement

Naji Abu Nowar, Jordanie, 2016, 1 h 40

L’histoire de ce film du réalisateur jordanien Naji Abu Nowar se déroule lors de la première guerre mondiale qui voit s’affronter les empires ottoman et britannique au Moyen-Orient. L’intrigue est contemporaine de celle de Lawrence d’Arabie et l’on retrouve d’ailleurs dans ces deux films les espaces infinis et les paysages grandioses et impressionnants du désert jordanien. Le héros en est un enfant, Theeb, embarqué avec son frère, dans une équipée périlleuse à travers le désert, pour accompagner un officier britannique dont la mission reste mystérieuse. Après une embuscade tendue par des brigands, Theeb restera seul avec l’unique survivant de la bande de ses agresseurs. Le film va dès lors raconter un récit d’initiation qui narre, avec la perte de l’innocence, le passage d’un enfant à l’âge adulte. Le scénario, simple et habile à la fois, montre bien la vulnérabilité de ce monde que l’on croyait immuable, alors qu’il est en réalité en pleine mutation, à l’image de la construction d’un chemin de fer par les Turcs à travers ces immensités désolées et dont on comprend qu’elle n’est pas étrangère à l’affrontement avec les Anglais. Theeb perçoit alors qu’il sera bien obligé d’accompagner les changements qui s’annoncent en ce début de xxe siècle, s’il veut, arrivé à l’âge d’homme, assurer la survie des siens.

Scénario : N. Abu Nowar, Bassel Gandour.
Image : Wolfgang Thaler.
Musique : Jery Lane.
Interprètes : Jacir Eid, Hassan Mutlag, Hussein Salameh, Jack Fox…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.