Description de l'évènement

Jean-Louis COMOLLI, France 1978, 1 h 50 

Portrait d’un des grands comiques italiens, Totò. Sa carrière, son art de la gestuelle, vus à travers une vingtaine d’extraits de films de 1937 à 1967. Avec Dario Fo, Anna Magnani, Peppino de Philippo.
Il est moins connu en France que dans son pays, l’Italie, où il jouit d’une immense popularité.
Né Antonio de Curtis, il adopte le nom de scène de Totò et débute sa carrière avec des numéros d’improvisation et d’imitations dans des petits théâtres de Naples. Après être parti pour Rome vers 1922, il gagne en notoriété et en 1930, il possède sa propre compagnie de théâtre et part en tournée en Italie pour diverses revues (riviste), toutes chaleureusement accueillies du public. Il apparaît pour la première fois dans un film en 1937.
Ces films sans grand succès le poussent à continuer au théâtre où il obtient des accueils triomphaux dans des spectacles mis en scène par Antonio Galdieri et où, parfois, il donne la réplique à Anna Magnani.
En 1947, Mario Mattoli lui ouvre la voie du succès sur pellicule avec Les Deux Orphelins (I Due orfanelli). Il va, dès lors, travailler de plus en plus pour le cinéma, ce qui l’amènera à quitter petit à petit les planches.
Au cours de sa carrière, il joua dans plus de cent films. Ses nombreux rôles comiques lui assurèrent une grande notoriété. Il jouera aux côtés de grands noms du cinéma italiens tels que Paolo Stoppa, Titina De Filippo, Peppino De Filippo, Aldo Fabrizi, Giovanna Ralli, Gino Cervi, Vittorio de Sica, Silvana Pampanini, Erminio Macario (un autre grand acteur burlesque de l’époque), Anna Magnani, Marisa Merlini, Sandra Milo, Alberto Sordi, Nino Manfredi, Vittorio Gassman et bien d’autres. De grands réalisateurs italiens l’ont fait travailler comme Mario Monicelli, Steno, Luigi Comencini, Mario Costa, Lucio Fulci, Dino Risi, Alessandro Blasetti, Vittorio de Sica, Roberto Rossellini et Pier Paolo Pasolini.
Totò perd la vue en 1956 mais tourne pour le cinéma jusqu’à la fin de sa vie.
Il a reçu une mention spéciale pour sa performance d’acteur au Festival de Cannes 1966.
Auteur également de chansons à succès, ainsi que de poésies napolitaines, Totò est mort d’une crise cardiaque, le 15 avril 1967, à Rome, à l’âge de 69 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.