a-40-idéologie,-structures-des-clubs-de-cinéastes-amateursDossier établi par Gilles OLLIVIER
n°40 ⎜Avril 1991 ⎜2,60 €

Jusqu’à présent, aucun historien français n’a véritablement accordé de l’attention à cette source que représentent les films d’amateurs, tournés parfois en 35mm (format utilisé par les professionnels) mais surtout aux formats 9,5mm, 8mm et 16mm, d’un coût moins élevé. Entre 1923, date du lancement de la caméra Pathé-Baby, et 1965, date de l’apparition du Super 8 de Kodak, le cinéma d’amateur – cinéma de souvenirs familiaux, albums de voyages, voire cinéma militant – reste toutefois l’apanage de la bourgeoisie aisée ou moyenne, commerçants et médecin particulièrement…