A-101-Les-fonds-Georges-et-Roger-Trévillepar Prisca Grignon, Damien Messager et Barthélémy Py
Introduction par François Amy de la Bretèque »
N° 101 ⎜Novembre 2009 ⎜5€

Ce numéro d’Archives est édité avec l’aide du Centre de Recherches de l’Université de Montpellier RIRRA 21.

Georges et Roger Tréville sont des noms peu connus, sinon oubliés du public français. Peut-être pas ignorés totalement des cinéphiles (mais il ne faut pas les confondre avec leur quasi-homonyme Edmond T; Gréville!), ils sont absents malgré ce, de la plupart des dictionnaires. Ils méritent pourtant qu’on leur fasse une petite place dans l’Histoire du cinéma et plus largement du spectacle du siècle passé.
Ils sont deux, père et fils comme Maurice et Jacques Tourneur et à deux ils enjambent trois siècle : de 1875 à 2007 ! Cette circonstance que leur longévité a rendu possible en fait déjà des témoins précieux. Il a fallu la perspicacité de l’historien Jacques Richard pour que, à la fin de la vie de Roger, leurs souvenirs soient exhumés d’un oubli provincial et confiés à la Cinémathèque euro-régionale de Perpignan – Institut Jean Vigo…