JEUDI 17 JUIN

18h

Rencontre avec Marco Caramelli, auteur de l’ouvrage Un beau désordre.

A l’occasion du centenaire de la naissance de Federico Fellini et du soixantième anniversaire de son chef-d’oeuvre, La Dolce Vita,nous recevons l’écrivain Marco Caramelli, pour Un beau désordre, publié aux éditions Robert Laffont. Transformant en roman Huit et demi avec des passages par La Dolce Vita, les deux chefs-d’œuvre du cinéaste, l’auteur se glisse dans la peau du grand réalisateur italien. Quand un cinéaste dépressif fuit le monde du cinéma et se réfugie dans un univers peuplé de souvenirs et de fantasmes, alors que dans la station thermale où il s’est isolé, son épouse, sa maîtresse, ses amis, ses acteurs, s’agitent autour de lui dans l’attente. Un premier roman.

Le personnage principal de Huit et demi est aux prises avec une confusion générale. En 1963, lorsque le film est sorti, je n’étais pas né, mais j’ai l’âge du personnage principal, quarante-trois ans. J’ai découvert le cinéma de Fellini avec tout le cinéma italien, vers 25, 30 ans. J’ai un attachement particulier à ce personnage – son rapport aux femmes, la présence de Claudia Cardinale…

France culture – entretien avec MArco Caramelli pour l’émission Le Réveil culturel

19h

Huit et demi(Otto e mezzo)

Federico FELLINI

Italie, 1963, 2h18 (Num.)

Int : Marcello Mastroianni, Anouk Aimée, Claudia cardinale

Après les débuts néo-réalistes, puis la consécration de La dolce vita – qui annonçait déjà le renouvellement accompli par Huit et demi –, et avant une seconde partie de carrière plus excentrique, colorée, symboliste voire surréaliste par moments, Fellini veut faire le point. Mais pas seul : il nous invite à explorer avec lui les limbes de son esprit, de ses névroses et de ses passions. Parmi les nombreux films qui parlent du cinéma lui-même, Huit et demi de Federico Fellini, sorti en 1963, est un immanquable : un regard quasi autobiographique sur les affres de la création.

En partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature et la Librairie Torcatis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.