SAMEDI 18 & DIMANCHE 19 SEPTEMBRE

L’Institut Jean Vigo ouvre les portes de ses collections à l’occasion des journées du patrimoine. Tout est en entrée libre !

Cette année, nous mettons en valeur deux points forts de nos collections avec une visite de l’Institut organisée autour de Dune, le film légendaire et maudit d’Alejandro Jodorowsky, dont nous possédons les plans de décors & une collaboration avec les Archives municipales pour une ciné-conférence sur le Perpignan des années 80.

SAMEDI 18 ET DIMANCHE 19, 16h :


Visite de l’Institut Jean Vigo sur la thématique du film Dune à partir d’une sélection de plans du décorateur Max Douy qui a collaboré au projet fou du cinéaste Alejandro Jodorowsky : dans les années 70, le réalisateur chilien décide d’adapter la sage de science-fiction de Franck Herbert, «Dune». L’ambition colossale du projet qui rassemble Alain Delon, Mick Jagger, Orson Welles, Salvador Dali à la distribution et une collecte d’artistes géniaux pour les effets spéciaux (Giger, Moebius) construira la légende de ce film qui ne sortira jamais.

Il s’avère que L’Institut Jean Vigo détient dans ses fonds une partie de ce projet fou : scénario, dossier de presse et surtout, découverts il y a peu, un ensemble d’une centaine de calques de travail du décorateur de plateau Max Douy : des dessins magnifiques de décors, scènes, inspirés des travaux de Giger et Moebius.

Ces journées du patrimoine seront ainsi l’occasion de montrer ces précieux documents, et de remodeler les visites de la cinémathèque sur la trace des différentes versions de Dune, des films qui l’ont précédés et de ceux qu’il a influencé.

SAMEDI 18 ET DIMANCHE 19 17h :


Perpignan des années 80


Ciné-conférence par Michelle Pernelle, directrice des Archives Municipales Camille Fourquet de Perpignan, Michel Cadé, historien, responsable patrimoine à l’Institut Jean Vigo, Julien Avet, responsable des collections films à l’Institut Jean Vigo.

Le Perpignan des années 80 est un film de montage, fait à partir de deux films commandés par la Mairie de Perpignan au début des années 80, panorama des évolutions de la ville : destruction du Marché République et construction du nouveau parking, destruction de l’ancien Lycée Arago (place Arago), les toutes récentes cités du Champs de Mars, Vernet-Salanque, les quartiers Emile Roudayre et Saint-Exupéry, mais aussi le projet d’un magnifique Hotel de Ville qui n’a pas vu le jour et devait être installé sur les rives de la Têt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.