La Chaîne RMC diffuse en ce moment une série de quatre documentaires : “Les villes sous l’Occupation”. Ce Dimanche 31 janvier à 21h05, l’épisode est consacré à Perpignan et contient des images issues des collections “Mémoire Filmique” de l’Institut Jean Vigo.

L’équipe de production était venu cet été afin de préparer le documentaire : recherche d’images, mais aussi rencontre avec Pierre Baudot, témoin de la Libération de Perpignan, qui venait de déposer des images inédites à la cinémathèque, consultables ici.

Diffusion dimanche 31 janvier à 21h05 sur RMC Découverte :

A travers la série documentaire «Les villes sous l’Occupation», plongez dans l’histoire unique des villes de France durant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce troisième épisode, retracez l’histoire d’une ville ayant été au cœur d’une répression d’une rare violence : Perpignan.

EPISODE 3: PERPIGNAN SOUS L’OCCUPATION

Perpignan sous l’occupation, c’est l’histoire d’une ville et d’un département, les Pyrénées-Orientales, qui vont se retrouver dans la ligne de mire de l’Allemagne nazie du fait de leur frontière avec l’Espagne.

Perpignan et les villes alentours sont devenues la principale porte de sortie pour fuir une France occupée. Des réseaux de passage par la mer et par la montagne se développent. Lorsque les armées du 3èmeReich envahissent la zone libre, elles vont concentrer leurs efforts sur ce département hautement stratégique. Des dispositifs très importants vont être déployés tout le long de la frontière où une douane militarisée va faire la chasse aux passeurs et à tous les candidats au passage, qu’ils soient juifs ou bien résistants. Dès lors, Perpignan va se retrouver au cœur d’une répression sanglante d’une rare violence qui va à jamais traumatiser la population de la ville et de tout le département.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.