Confrontation 53

Les grands espaces

Du 28 MARS AU 2 AVRIL 2017 – CINÉMA CASTILLET – PERPIGNAN

La recherche d’un univers ouvert, l’aventure, le risque, le rêve d’un monde nouveau …

Depuis toujours la quête des grands espaces, plus ou moins vides, a été un moteur de la vie des hommes. Ce besoin de découvrir, d’explorer en se risquant seul ou collectivement, a sans doute toujours existé mais il s’est accentué au XIXème siècle avec la volonté de répertorier, de connaître notre planète et bien sûr d’en exploiter les richesses.
Dès les origines le cinéma s’est intéressé à ce thème même si le processus s’est systématisé dans les années 40-50 lorsqu’il a fallu proposer aux spectateurs des films à grands spectacles pour lutter contre la concurrence de la télévision.
Les cinéastes Jean-Jacques Andrien, Jean-Jacques Annaud, Jacques Perrin, Werner Herzog, Alain Guiraudie, les frères Larrieux, Bouli Lenners, Pierre Jolivet, Marc Recha, Mauro Herce et Robert Guédiguian font partie des nombreux invités pressentis de cette 53ème édition.
Depuis 2015, le festival Confrontation a pris ses quartiers en plein cœur de ville au Cinéma Castillet, permettant au public de bénéficier de conditions de projections optimales.

LES GRANDES THÉMATIQUES

Explorateurs et aventuriers
Des habitants de la taïga Sibérienne aux trappeurs des montagnes Rocheuses, de la Monument Valley aux paysages enneigés du grand Nord, des aventuriers des océans à ceux du ciel et de l’espace, portrait de ces aventuriers casse-cou, baleiniers, pirates, aviateurs, cosmonautes, cow-boys, explorateurs et autres « évadés » qui hantent l’histoire du cinéma.

Conquêtes et colonisations
La recherche et la découverte de nouveaux territoires se font rarement pour la beauté du geste. Celles-ci s’accompagnent de massacres, de spoliations de territoires, d’occupations et d’asservissements. De la découverte des Amériques à la conquête de l’Ouest en passant même par la conquête spatiale, le cinéma en a largement rendu compte tout particulièrement à travers le western et la science-fiction.

Retour aux grands espaces
Road movies qui remettent en cause une société consumériste, films élégiaques sur une nature qui possède toute les vertus, l’après 68 voit la prise de conscience progressive de la nécessité d’une qualité de vie accrue qui débouche fréquemment sur des discours naturalistes qui affirment l’urgence et le bien fondé d’un « retour à la nature ».

Les grands espaces, territoires de l’intime et de l’initiation
Comment les grands espaces cinématographiques deviennent des territoires initiatiques où les épreuves affrontées forgent un caractère, des territoires qui deviennent une métaphore de l’intime, de la recherche intérieure, se perdre dans l’immensité pour mieux se trouver et se comprendre.

 CONFRONTATION C’EST 6 JOURS DE FESTIVAL RYTHMÉS PAR :

• une programmation de plus de 60 films
• des master class
• des rencontres avec des grands noms du cinéma
• des rencontres ciné-jeunes
• une séance jeune public
• des trésors de cinémathèques
• des avant-premières
• des tables-rondes
• des conférences
• des ateliers pratiques …