Maternelle et cinéma

Un nouveau dispositif national de sensibilisation au cinéma pour les élèves de cycle 1. Pour la ville de Perpignan et le Conflent, ce dispositif débutera une année expérimentale à la rentrée.

Petite section
En ce qui concerne les petites sections, la séance de cinéma sera une des premières. C’est la découverte de l’expérience de la salle qui va prendre une place au moins égale à ce qui est vu. Il faut donc penser cette expérience tout autant que les programmes, penser à cette initiation de la rencontre avec la salle obscure. A cet âge là, il peut sembler complexe d’emmener les enfants trois fois au cinéma, et le dispositif peut permettre de moduler cette donnée. Deux séances de cinéma semblent un bon équilibre mais si un enseignant souhaite les y conduire trois fois, le dispositif le permet.
Moyenne section
Les moyennes sections se rendront trois fois au cinéma, avec la possibilité, si l’enseignant en éprouve la nécessité ou en cas de double niveau par exemple, de réduire ce nombre à deux fois.
Grande section
Les grandes sections se rendront au moins trois fois au cinéma avec la possibilité de se positionner sur un dispositif hybride, à cheval sur Maternelle et cinéma et École et cinéma. Ils pourront ainsi voir 2 films du catalogue Maternelle et un film École, ce qui permettra de créer une passerelle entre les deux dispositifs et de découvrir un long métrage en salle avant l’entrée au CP.
Plus d’informations : http://enfants-de-cinema.com/edc2016/wp-content/uploads/2017/12/Maternelles-et-cine%CC%81ma-dossier_1-2.pdf

 

Programmation 2019 – 2020

Novembre

Katia et le crocodile
Vera Simkova et Jan Sucera, 1966, Tchécoslovaquie, 70 mn (VF)
Prévisionnage le lundi 14 octobre à 18h au cinéma Le Castillet

Un écolier confie à Katia les animaux de sa classe qu’il doit garder pendant les vacances : deux lapins, un petit singe macaque, un étourneau qui parle, des souris blanches, une tortue et un bébé crocodile. Mais la baignoire déborde, le crocodile s’échappe, l’oiseau s’envole, les animaux se sauvent dans la ville. Tout le monde court à leur recherche dans une délirante poursuite. Quelle journée !
S’il y a bien un patrimoine cinématographique qui déborde d’inventivité, c’est bien le cinéma tchèque. Outre la force et la diversité formelle de ces films d’animations, il existe également de nombreuses pépites en prises de vues continues, encore malheureusement trop peu connues du grand public. Katia et le crocodile fait partie de ces bijoux immanquables qui suscitera, vous pouvez en être sûr, l’enthousiasme des jeunes spectateurs !
Ces derniers prendront un plaisir fou à découvrir la ménagerie pour le moins exotique de Katia, avant d’être entraînés dans un rythme totalement effréné, à la poursuite des animaux ! Si l’intrigue les tiendra en haleine, leurs zygomatiques ne seront pas en reste non plus, grâce aux gags burlesques et aux situations cocasses qui parsèment le film et contribuent à lui donner toute sa saveur.

Janvier

Le petit chat curieux
5 Courts-métrages de Tsuneo Goda, Japon, 2006, 58 mn
Prévisionnage le jeudi 16 janvier 2020 à 18h au cinéma Castillet

Le premier pas 6’
Koma décide un jour ensoleillé de réaliser son propre film. Elle imagine le storyboard, fabrique les marionnettes, coud les costumes et dessine les décors. Avec sa camera 8 mm, elle tourne minutieusement chaque plan. Faire un film image par image, c’est long… mais quel bonheur de voir les images s’animer sur l’écran et d’assister tous ensemble à la projection !

Caméra à la main 6’30
Koma adore se promener caméra à la main : filmer la nature, les poussins tout juste éclos, mais quand le chat dort, le fantôme s’amuse !

Koma et Radi-Bo 9’
Radi-Bo, le nouvel ami de Koma, vient avec le robot qu’il a fabriqué. Cette poupée mécanique s’entend bien avec les marionnettes…. Quelle belle après-midi ils passent tous ensemble dans le grenier !

La bataille de Radi-Bo 6’
L’ingénieux Radi-Bo fait voler son avion radiocommandé mais un oiseau s’est mis en tête de le contrarier. Il trouvera bien un moyen de se venger de ce petit farceur !

De vrais amis 31’
Les idées ne manquent pas : partir en pique-nique, c’est tellement agréable ! Mais la rencontre inattendue avec un drôle de yéti va semer le désordre dans la vie tranquille de nos amis. Mais il n’est peut-être pas si méchant qu’on le croit.
Plus d’infos : http://enfants-de-cinema.com/edc2016/wp-content/uploads/2017/12/komaneko-point-vue.pdf

Avril :

Le Cirque
Charles Chaplin, USA, 1928, 81 mn
Prévisionnage le lundi 3 février 2020 au cinéma Castillet de Perpignan

Poursuivi par des policiers, Charlot fait une entrée imprévue sur la piste d’un cirque et remporte un tel succès qu’il est engagé comme clown.
Amoureux de Merna, la petite écuyère, Charlot a un rival : Rex, le roi des funambules.
Un rival qu’il ne parviendra pas à vaincre, ni sur le fil d’acier, ni dans le cœur de Merna.
Les deux amoureux se marient, avec le consentement de Charlot, et le jour où le cirque repart sur la route, Charlot, resté seul dans le grand cercle hier encore enchanté, songe avec mélancolie à ses rêves enfuis.
Le Cirque est sorti quelques mois après la naissance du cinéma parlant. Mais c’est peut-être bien l’un des plus beaux films muets de l’histoire du cinéma. La maîtrise du langage cinématographique par Chaplin était telle qu’il n’avait pas besoin de la parole pour faire comprendre ce qui se jouait entre les personnages et transmettre des émotions aux spectateurs. Dans Le Cirque, il suffit de quelques plans rapprochés sur Charlot pour comprendre son émoi face à la douce écuyère. Dans ce mélodrame burlesque, nous passons des rires aux larmes sans arrêt et avec une facilité désarmante.
Plus d’infos : https://nanouk-ec.com/films/le-cirque
https://www.charliechaplin.com/fr/films/4-Le-Cirque/articles/67-Le-Cirque

 


La séance de cinéma est une expérience unique car elle est une expérience collective. Elle implique, en plus de la rencontre avec des œuvres, les films, la rencontre avec une expérience, celle de la salle de cinéma. C’est cette double expérience qui fait la singularité de l’expérience cinématographique et qu’il faut prendre en compte et questionner dans la création d’un nouveau dispositif vers les plus petits. Découvrir le cinéma n’est pas la même chose que découvrir les films, et un dispositif national doit se pencher sur ces problématiques. Veut-on que les enfants voient des films ou veut-on que les enfants aillent au cinéma ? Veut-on que les enfants acquièrent une culture ou veut-on qu’ils acquièrent une pratique culturelle?
Les enfants de cinéma (coordination nationale) et l’Institut Jean Vigo souhaitent que les deux se fassent conjointement, et que l’un soit indissociable de l’autre.