Les invités

 

La 56° édition du Festival Confrontation réuni cinéastes et historiens autour de la thématique Histoire du temps présent, 1980-2020.

Nous dévoilerons fin janvier et courant février les premiers invités cinéastes d’aujourd’hui, français, allemands qui apportent au cinéma un regard acéré sur leur époque, mais aussi des historiens rattachés pour la plupart à  l’Institut d’Histoire du Temps Présent (CNRS).

 

 

Gustave Kerven

Après des débuts journalistiques, Benoît Delépine et Gustave Kervern se rencontrent sur les plateaux de Canal + . Ils se lancent à corps perdus dans l’écriture du vrai-faux journal de la vraie-fausse présipauté du Groland : Benoît Delépine doit sa popularité à son personnage de Michael Kael, Gustave Kervern interprète à merveille un petit reporter alcoolique et bourru.

En 2010, il coréalise Ya Basta ! avec Sébastien Rost. Parallèlement à sa carrière de scénariste/réalisateur, Gustave Kervern joue dans ses propres films coréalisés avec Benoît Delépine : Aaltra, Avida, Louise Michel, Mammuth, Near Death Experience et Saint Amour. Il tourne également pour des réalisateurs variés tels que Pierre Salvadori, Samuel Benchetrit, Pascal Chaumeil, Emmanuelle Bercot et plus récemment Yann Le Quellec et Marie Castille Mention Schaar.

Effacer l’Historique (Benoît Delépine, Gustave Kervern, France, 2020), projeté en avant-première dimanche 29 mars en clôture du festival, précédé d’une rencontre avec Gustave Kervern à 18h

Aaltra Benoît Delépine & Gustave Kervern, Fr. 2003

 

Olivier Babinet

La carrière d’Olivier Babinet est placée sous le signe de l’éclectisme. Le mélange des modes d’expression est une constante chez lui : à son actif, il compte plusieurs clips (Les Rita Mitsouko, Cheveu…) ; Le Bidule, une série télévisée d’anticipation en forme de « roman photo animé », C’est plutôt genre Johnny Walker (court métrage multiprimé réalisé en 2008, et trois longs métrages. Son premier long-métrage Robert Mitchum est mort (2010), est multi-primé. En parallèle de ses activités de scénariste et de réalisateur, Olivier Babinet travaille avec des collégiens d’Aulnay-sous- Bois. Cette collaboration a abouti à la réalisation par ces adolescents du documentaire Swagger (2016) qui reçoit un accueil unanime de la critique et de nombreux prix autour du monde.
Olivier Babinet a terminé récemment son deuxième long métrage : « Poissonsexe ». Une comédie romantique d’anticipation produite par Masa Sawada.

Olivier Baninet présentera Poissonsexe en avant-première lors de la soirée d’ouverture du Festival, le mardi 24 à 19h30

Virgil Vernier

Virgil Vernier est un acteur et réalisateur français né en 1976 à Paris.

Depuis 2001, il réalise des films qui mélangent fiction, documentaire et mythologie. En 2009, il signe Thermidor présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes la même année. En 2014, Mercuriales est présenté dans la programmation de l’ACID lors du Festival de Cannes. Virgil Vernier a réalisé 6 longs métrages dans lesquels on retrouve des thèmes récurrents (la spiritualité, la violence du monde moderne, la perte de sens), un style très reconnaissable (un grain épais de l’image, des récits marabout d’ficelle à la Iosseliani), des visions qui reviennent de film en film (les villes modernes, la lune, le sexe), toujours entre le documentaire et la fiction.

Virgil Vernier présentera Sophia Antipolis (France, 2018) et Mercuriales (France 2014)

 Matthieu Bareyre

Réalisateur français Matthieu Bareyre signe son premier court métrage documentaire, Nocturnes en 2015 sélectionné au Cinéma du Réel et aux Rencontres européennes du moyen métrage de Brive. L’Epoque est son premier long-métrage documentaire. Il y travaille depuis début 2015.
Matthieu Bareyre présentera L’Epoque (France, 2018)

 

Mahmoud Ben Mahmoud

Mahmoud Ben Mahmoud est issu de l’INSAS, une école belge de cinéma. Il réalise son premier long métrage Traversées en 1982. Son deuxième film Poussière de diamant est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 1991. Par la suite, il alterne écriture de scénario et réalisation de films documentaires puis signe son troisième long métrage en 1999 avec Les siestes grenadine.
En 2018 il réalise Fatwa, film inédit en France.

Mahmoud Ben Mahmoud présentera Fatwa.

Antoine Russbach

D’origines suisse et sud-africaine, Antoine Russbach naît et vit à Genève jusqu’à ses 20 ans. Il suit des études de réalisation et scénario en Belgique à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion de Louvain-La-Neuve).
En 2008, le cinéaste coréalise Michel avec Emmanuel Marre. Le film fait l’objet de nombreuses sélections et récompenses en festival, notamment à Téhéran, Angers, Bruxelles et Paris. Ceux qui travaillent est son premier long métrage.

Antoine Russbach présentera Ceux qui travaillent

Marc Ball

Réalisateur français de documentaires, Marc Ball a une formation en Sciences politiques et en sociologie. Il signe entre autres les documentaires Police, illégitime violence, et Tunisie, les voix de la révolution.
En 2020 il coréalise avec Karim Miské et Pierre Singaravélou le grand documentaire en trois parties intitulé Décolonisations, pour Arte.

Marc Ball présentera Décolonisations : Le monde est à nous aux côtés de Pierre Singaravélou

Christian Delage

Historien, réalisateur et commissaire d’expositions, professeur à l’université Paris 8 et directeur de l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS/Paris 8). Il contribue, au début des années 1990, à la définition d’une politique patrimoniale de conservation et de communication des archives audiovisuelles regroupées dans la Bibliothèque de France. Réalisateur, entre autre de Nuremberg. Les Nazis face à leurs crimes et De Hollywood à Nuremberg: John Ford, Samuel Fuller, George Stevens. Il anime actuellement une collecte de témoignages sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis.

Table ronde L’historien et l’écriture documentaire, conférence Le jazz comme contre-culture musicale et présentation de Un coupable idéal

 

 Johann Chapoutot

Professeur d’Histoire contemporaine à la Sorbonne, titulaire de la chaire d’Histoire des mondes germaniques et de la modernité occidentale. Auteur d’une dizaine d’ouvrages traduits dans une dizaine de langues, il a récemment publié Libres d’obéir. Le management, du nazisme à aujourd’hui (Gallimard, 2020). Conseiller historique de nombreux documentaires historiques, il a également été co-auteur de plusieurs films.

Tables rondes Le cinéma sous surveillance, de l’ex RDA à la Russie actuelle et L’historien et l’écriture documentaire

 François Croquette

Ambassadeur pour les droits de l’Homme, la dimension internationale de la Shoah et les spoliations au Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères

Diplômé de Sciences-Po Paris et de la LSE. Entré au ministère des affaires étrangères en 1988, il effectue plusieurs missions en Afrique, en Russie et à Londres avant de rejoindre le Sénat comme conseiller diplomatique du Président (2011-2013). Il a œuvré pour le développement de coopérations dans le domaine du cinéma lors de ses missions. En tant qu’ambassadeur, il a été l’un des artisans de la mobilisation organisée en France pour la libération du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov en 2019.

 

Table ronde Le cinéma sous surveillance, de l’ex RDA à la Russie actuelle et conférence Ecologie et Cinéma

Mario Adobati

Mario Adobati termine une thèse portant sur les rapports entre régime d’historicité et représentations cinématographiques en s’appuyant sur le cas d’une vague de films hongrois post-communistes. Il a été chargé de cours à Paris 3, Paris 8 et est actuellement Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à Paul Valéry. Ses recherches portent sur l’histoire du cinéma et ses méthodes, les cinématographies d’Europe centrale de l’Est et les rapports entre sons et images.”

Table ronde Le cinéma sous surveillance, de l’ex RDA à la Russie actuelle et présentation du film Mon XXe siècle

 Claire Demoulin

Doctorante et ATER à l’université de Paris 8 et doctorante rattachée à l’IHTP-CNRS. Sa thèse porte sur « La biographie historique chez William Dieterle (1935-1942) : Migrations, transferts culturels et tribunes cinématographiques ».

Elle a poursuivi pendant un an ses recherches à l’université de Yale dans le cadre d’une bourse Fullbright ainsi qu’au Centre Marc Bloch de Berlin dans le cadre d’une bourse du DAAD. Auteure de « Les traversées du jazz. Guerre, mobilisation culturelle et question raciale », Jazz et Cinéma (dir. Patrick Louguet et Alban Pichon), circav, n°28, 2019.

Conférence : Le jazz comme contre-culture musicale

 Flavio Foresi

Doctorant contractuel à l’université Paris 8. Sa thèse, “La circulation des militants européens d’extrême droite, entre Europe et Amérique latine, 1960-1980”, est dirigée par Frédérique Langue.

Présentation La dixième victime

 Vincent Guigueno

Historien et conservateur du patrimoine, Vincent Guigueno travaille à la direction de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Il a précédemment été conservateur au Musée national de la Marine et a publié, avec Christian Delage, L’Historien et le film (Gallimard, 2018)

Conférence Le chant du loup : incarner les marins, filmer la dissuasion nucléaire

Pauline Peretz

Historienne des Etats-Unis, maître de conférences à l’Université Paris 8, chercheuse à l’Institut d’histoire du temps présent. Elle est l’auteure de Let My People Go. The Transnational Politics of Soviet Jewish Emigration During the Cold War (Routledge, 2015), Au prêt sur gage (Le Seuil, 2014), Le dossier secret de l’Affaire Dreyfus (avec Pierre Gervais et Pierre Stutin, Alma 2012), et a dirigé New York. Histoire, Promenades, Anthologie, Dictionnaire (« Bouquins », Robert Laffont, 2009).

 Présentation Depuis Mediapart

Antoine Rocipon

Doctorant en esthétique sciences et technologies des arts à l’Université Paris 8 sous la direction de Christian Delage ainsi que doctorant associé à l’institut d’histoire du temps présent. Son travail porte sur la dimension historienne et mémorielle des films américains mettant en scène des retours de guerre. Dans ce cadre il s’est aussi intéressé à la possibilité d’une approche historienne des jeux vidéo. Il a dirigé en octobre 2018 avec Alain Zind un numéro de recherche consacré au rapport entre jeux vidéo et sciences humaines, publié dans la revue Conserveries Mémorielles, et a également participé au développement d’une chaîne Youtube visant à prolonger ces réflexions

Table ronde Jeux vidéo et cinéma et présentations de Inglourious Basterds et de Redacted

Evelyne Sanchez

Historienne, chercheure au CNRS depuis 2013. Elle a travaillé dans les Universités et centre de recherches des Etats de Puebla et de Tlaxcala au Mexique. Spécialiste de l’histoire du XIXe siècle et de la Révolution mexicaine, elle a travaillé tout spécialement sur les questions agraires et sur l’analyse des relations entre les citoyens et l’administration de la justice. Elle vient d’intégrer l’Institut d’Histoire du Temps Présent où elle débute une recherche sur le système politique mexicain et ses résonances en Amérique Latine.

Présentation : Le crépuscule du socialisme magique

 Pierre Singaravélou

Professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur à l’UMR SIRICE et membre de l’Institut universitaire de France, il est également “British Academy Global Professor” au King’s College de Londres. ll a publié plusieurs ouvrages sur la production des savoirs en situation coloniale, la construction territoriale des empires, la circulation des élites dans les empires coloniaux, la diffusion des pratiques culturelles dans les sociétés coloniales, les relations entre colonisation et mondialisation. Il est également co-auteur du film Décolonisations

Table ronde L’historien et l’écriture documentaire et présentation du film Décolonisations

 Alain Zind

Doctorant en cinéma et en histoire, travaille sur les petits films réalisés par les acteurs de la guerre en Irak de 2003. Travaille également sur la question de la mobilité des images sur Internet. A publié sur le cinéma Mashup et est rédacteur à Critikat.  Il a dirigé en  2018 avec Antoine Rocipon un numéro de recherche consacré au rapport entre jeux vidéo et sciences humaines, publié dans la revue Conserveries Mémorielles, puis a développé et tenu une chaîne Youtube sur laquelle ils ont prolongé leurs réflexions.

Table ronde Jeux vidéo et cinéma et présentations de Inglourious Basterds et de Redacted

Yves Chevaldonné

Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Perpignan Via Domitia. Après avoir soutenu une thèse de doctorat en Histoire du cinéma en 1999, il a élargi ses travaux de recherches aux phénomènes d’intertextualité dans les industries culturelles, et aux influences mutuelles entre certains arts visuels (cinéma, jeu vidéo, vidéo immersive). Il est membre actif de l’Institut Jean Vigo.

Table ronde Jeux vidéo et cinéma

Jocelyn Dupont

Maître de conférences en études américaines à l’université de Perpignan. Spécialiste de littérature et de cinéma contemporains, il a publié de nombreux articles consacrés à la problématique de la ‘pathologie textuelle’, des élucubrations d’Edgar Poe aux récits post-traumatiques ancrés dans l’après-11 septembre. Depuis 2010, il est membre actif de l’Institut Jean Vigo, où il coordonne le secteur animation.

Conférence Le Cinéma de l’après-11 septembre