C-58-Les-grandes-affaires-criminelles-françaisesN° 58 ⎜Mai 1993 ⎜12,20 €

L’expression « Les grandes affaires criminelles » a été forgée par la presse populaire du siècle dernier et aujourd’hui les média continuent par leur recherche d’informations  » sensationnelles » à créer et entretenir une mémoire collective autour de ces événements violents.
Mais si la mémoire collective accepte d’intégrer, de retenir ces événements c’est qu’elle y trouve matière à s’informer différemment, et aussi matière à enrichir sa représentation imaginaire d’une époque. Car les affaires criminelles révèlent des faces cachées d’une société, complétant ou dérangeant des discours historiques trop lénifiants. Réunissant ainsi Réalité et Imaginaire, Histoire collective et destin individuel, les grandes affaires criminelles offrent au cinéma un riche matériau.
Le XI° colloque de l’Institut Jean VIGO avait proposé une approche de ce thème à travers la télévision et le cinéma français. Ce numéro reprend et prolonge cette réflexion.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.