Cycle Patrice Chéreau

Grand metteur en scène de théâtre et d’opéra, Patrice Chéreau a réalisé onze  films pour le cinéma entre 1974 et 2009. S’il devient rapidement une  figure majeure du théâtre français, Chéreau devra toutefois attendre les années 90 pour parvenir à s’imposer comme cinéaste. En 1994, sa relecture sombre et sanglante de La Reine Margot remporte à Cannes le Prix du jury et un Prix d’interprétation pour Virna Lisi. Ancré dans la France d’aujourd’hui, Ceux qui m’aiment prendront le train (2000) témoigne encore de son talent de directeur d’acteurs et lui vaut un César du Meilleur réalisateur.
Comédien chez Téchiné, Rohmer ou Doillon, Pascal Greggory a été dirigé de nombreuses fois, tant à la scène que devant la caméra par Patrice Chéreau. Son dernier spectacle Ceux qui
m’aiment… rend hommage au metteur en scène disparu. À découvrir à l’Archipel le 11 janvier 2019. Il présentera son travail avec Pascal Greggory, avant de présenter Ceux m’aiment prendront le train

 

8 janvier, 19h : Conférence de Myriam TSIKOUNAS : Patrice Chéreau et l’Histoire suivie, à 20h, de la projection de La Reine Margot

La Reine Margot, Patrice Chéreau, France, 1994, 2h39
Int : Isabelle Adjani, Daniel Auteuil…
1572. La guerre de religions entre catholiques et protestants fait rage. Afin de réconcilier les Français, Catherine de Médicis décide de marier sa fille, la catholique Marguerite de Valois, la « reine Margot », avec le protestant Henri de Navarre, le futur roi Henri IV. Au cours de la nuit de la Saint-Barthélemy, alors que le sang coule à flots dans les rues de Paris, Margot sauve du massacre le seigneur de La Môle. Tous deux vont vivre une passion qui fera basculer leurs destinées…

 

10 janvier, 18h30 : Rencontre avec Pascal GREGGORY, autour de Patrice Chéreau, suivie à 20h de la projection de  Ceux qui m’aiment prendront le train

Ceux m’aiment prendront le train, Patrice CHÉREAU, France, 1998, 2h10
Jean-Baptiste Emmerich, artiste peintre veut qu’on l’enterre dans sa ville natale Limoges. C’est par cette phrase qu’il règle ses dernières volontés, lui qui voyait arriver la mort et ne voulait pas partir en laissant les autres en paix.
Le film dissèque une journée d’une quinzaine de personnages en crise, rassemblés autour d’un mort, dont la présence et le regard les faisaient exister, qui ont perdu tout repère et se retrouvent obligés de se confronter les uns aux autres.

Séance précédée d’un apéro du Marabouthé à 19h, devant la salle de cinéma

Salle Marcel Oms, Arsenal, 1, rue Jean Vielledent, Tarif : 6€ Tarif normal, 4,5€ Tarif réduit

 

 

Ces deux séances sont enrichies d’images d’archives télévisuelles proposées  par l’INA, l’Institut National de l’Audiovisuel.  Depuis 1975, l’INA collecte, sauvegarde et transmet le patrimoine télé et radio français. Ce patrimoine est valorisé et rendu accessible au plus grand nombre sur  ina.fr pour le grand public, sur inamediapro.com pour les professionnels, à l’InaTHÈQUE pour les chercheurs. L’Institut Jean Vigo, accueille un Poste de Consultation Mobile de l’INA, permettant un accès libre et illimité aux fonds ina.fr, inamediapro et Inathèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.