Description de l'évènement

Ecran géant, transats, musique, popcorn et glaces… C’est un été de cinéma en plein air à l’Institut Jean Vigo !

Du 13 juillet au 24 août, retrouvez-nous tous les mardis soirs à l’Arsenal pour une soirée de cinéma de plein air à l’ancienne : Des films cultes, un avant programme issu de nos collections, et dès 20h la ginguette de l’Arsenal, avec expositions, petit marché vintage, braderie des affiches de film, ateliers pour les enfants, foodtrucks…

Il vous faudra maintenant vous munir d’un pass sanitaire pour pouvoir entrer dans l’enceinte de l’Arsenal, et le présenter à l’accueil.

Qu’est ce qu’un pass sanitaire ? quelles sont les preuves demandées ?
toutes les infos du gouvernement sur ce lien

Mardi 24 août, ouverture des portes à 20h, film à 21h45 :

Dr Folamour

(Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb)
Stanley Kubrick
Royaume-Uni/USA, 1964, 1h35 • VOSTF
Int : Peter Sellers, George C. Scott, Sterling Hayden

Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d’empoisonner l’eau potable des États-Unis, lance sur l’URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d’isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Pendant ce temps, Muffley, le Président des Etats-Unis, convoque l’état-major militaire dans la salle d’opérations du Pentagone et tente de rétablir la situation…


Stanley Kubrick qualifiait son film de comédie cauchemardesque, et cette dichotomie transparait dans les réactions des critiques. L’oscillation permanente entre tragique et burlesque les a séduits, mais aussi dérangés.
La grande force du film réside bien entendu dans son humour percutant. Kubrick manie avec un plaisir non dissimulé « l’humour anglo-saxon, qui consiste à parler avec un détachement ironique des choses les plus tristes » note Carrefour. Pour Combat, c’est l’auto-ironie qui constitue ici l’arme absolue, et pour La Croix on assiste à « Ubu roi à l’heure de l’atome, il pleut des gags lugubres et désarmants à longueur de bobine ». En adoptant ce ton grinçant et délirant, Kubrick cherche à rendre son propos plus digeste. Le Canard Enchaîné ne l’a pas vu autrement : « c’est un film terrible, effrayant, admirable, qui serait difficilement supportable s’il ne s’y mêlait un humour et des pointes comiques faisant avaler cette pilule amère ». « Les situations burlesques et un excellent dialogue viennent, comme à intervalles réguliers, détendre le climat » renchérit Le Figaro Littéraire. Cette originalité dans le traitement, ce « décalage des réactions humaines par rapport à la forme et au fond » (Rivarol) en a aussi dérouté plus d’un. France Soir confesse qu’ « à la fin du film, on ne sait plus très bien si l’on doit rire ou pleurer ». Bien sûr, Dr. Folamour doit beaucoup à l’interprétation magistrale de Peter Sellers. L’acteur anglais livre un numéro d’une prodigieuse virtuosité, qui constitue le piment essentiel de ce film acide et généreux, à l’image de son rôle à triple facette.

Hélène Lacolomberie, Cinémathèque française, 04/09/2019

 

 

 

 

Guinguette de l’Arsenal, de 20h à 21h45

EXPOSITION
Les appareils de projection de la cinémathèque
PETIT MARCHE
La braderie des affiches de la cinémathèque
Le Dressing vintage de Plume
Musique par La Factory Room
La Maison de l’horreur virtuelle de Futur (Tarfi 5€)
Borne d’arcade
RESTAURATION
Ribs 66 Foodtruck & Martine fait sa cuisine
Les Bêtises d’Emilie
BAR
Bières, vins, jus de fruits, soda, popcorn, glaces, et petites surprises

 

 

Tarif unique entrée sur site : 5€

 

Réservation

 

Le programme de l’été, ici

 

Il vous faudra maintenant vous munir d’un pass sanitaire pour pouvoir entrer dans l’enceinte de l’Arsenal, et le présenter à l’accueil.

Qu’est ce qu’un pass sanitaire ? quelles sont les preuves demandées ?
toutes les infos du gouvernement sur ce lien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.