Description de l'évènement

Tony GATLIF, France 2010, 1h51
Sc. : Tony Gatlif ; Int.: Marc Lavoine, Marie-Josée Croze, James Thierree
Théodore, vétérinaire et maire d’un village situé en zone occupée pendant la Seconde Guerre mondiale, et Lise Lundi, l’institutrice, font la connaissance d’une famille de Tsiganes installée sur leurs terres. L’institutricetente notamment de scolariser les enfants. Mais la joie et l’insouciance sont de courte durée : d’abord interdits de circulation, les Tsiganes sont bientôt enfermés dans des camps spéciaux. La pression de la police de Vichy et de la Gestapo s’intensifie peu à peu et le danger menace à chaque instant… Liberté suit les mouvements et les fuites des Tsiganes, ces gens du voyage que Gatlif célèbre depuis ses débuts. Cette fois-ci, le réalisateur situe son film à une époque où cette population fut encore plus contrainte que d’habitude. Dans la France des années 1940, on les appelait bohémiens, parfois Manouches, plus rarement Tsiganes. Les historiens estiment aujourd’hui que sur les deux millions de Tsiganes qui vivaient en Europe avant la guerre, entre 250 000 et 500 000 ont été assassinés dans les camps de la mort nazis. Liberté raconte l’histoire d’une de ces familles, arrivée un jour dans un petit village de France, exposée à la méfiance d’une population qui ne comprend pas son mode de vie, si opposé au sien, mais aussi aidée par quelques Justes. Pour les Tsiganes, alors, c’était la sédentarisation ou la mort, et c’est de ce choix impossible que se nourrit le film de Tony Gatlif, lui-même « déraciné de l’Algérie », ainsi qu’il se présente. Récit maîtrisé, tendu, tenu, respectueux de ses personnages, reconstitution à la fois discrète et attentive, Liberté ne sollicite jamais une émotion qui advient naturellement, en toute dignité.

Dans le cadre du troisième séminaire consacré à
« Images et représentations des exils forcés en Europe au XXème siècle »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.