Description de l'évènement

François Dupeyron, Frane 2002, 1h34mn
Avec Omar Sharif, Pierre Boulanger, Gilbert Melki, Isabelle Renauld, Lola Naymark
Un escalier sépare le jeune juif Momo et Monsieur Ibrahim, l’épicier turc de la rue Bleue où se croisent juifs et prostituées, ces dernières fascinant le garçon. Avec une mère absente et un père dépressif, Momo, livré à lui-même, va trouver refuge chez Monsieur Ibrahim. Deux solitudes qui au long des rencontres apprennent à se connaître, à s’aimer. Si Momo se construit petit à petit, le vieil Ibrahim trouve avec lui une nouvelle raison d’être. Lui, qu’on appelle « l’arabe du coin » (autant dire celui qui est ouvert de 8 heures à minuit), apprend à Momo, le jeune juif, l’art de vivre.
C’est au son de la musique des années 60, la musique de « Salut les copains », que se déroule le film. Pour Dupeyron, ces années, à la fois familières et disparues, permettent de décoller de la réalité. On retrouve ici un thème cher à Dupeyron : Tomber et se relever. « Je suis prêt à parler de la détresse humaine à condition que les personnages détruits se reconstruisent. » En tant que cinéaste, il se sent responsable de « mettre dans la tête des gens non pas des modèles destructeurs mais quelque chose qui les aide à vivre. » Aussi a-t-il voulu nous donner cette fable légère pour montrer que la réconciliation entre juifs et musulmans était possible.

Monsieur-Ibrahim-Et-Les-Fleurs-Du-Coran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.