Description de l'évènement

Morse

(Låt den rätte komma in)

Tomas ALFREDSON
Suède, 2009, 1h54 (Num.)
Int.: Kåre Hedebrant, Per Ragnar…

Adapté du bestseller Laisse-moi entrer d’Ajvide Lindqvist, le premier long métrage de Tomas Alfredson a été distingué dans des festivals pour sa photographie et sa réalisation.
Un petit garçon, Oskar, subit harcèlement et quolibets de la part des autres enfants. Sa solitude est rompue lorsqu’il rencontre une petite fille qui semble comprendre son mal-être, car elle aussi est différente, mais d’une tout autre manière. Une amitié indestructible lie les deux enfants alors qu’en ville des meurtres et des disparitions se multiplient…

CYCLE POLAR NORDIQUE

En France comme ailleurs, les polars venus du froid connaissent un succès considérable. Les Mankell, Indriðason et autres Nesbø caracolent en tête des ventes comme, par exemple, la trilogie Millénium, du Suédois Stieg Larsson…

Derrière ces intrigues à la fois complexes et spectaculaires se profile une critique virulente, « Une société violente aux relents de racisme, hantée par son passé nazi : la littérature noire scandinave dépeint un mode de vie éloigné de la social-démocratie égalitaire vantée par les politiques », avançait déjà en 2007 le quotidien Libération.

Le cinéma ne pouvait que se pencher sur ce phénomène. De Bo Widerberg qui, dès 1976, adapte une des enquêtes du commissaire Martin Beck (Un flic sur le toit), au désormais classique d’Arnaldur Indridason Jar City réalisé par Baltasar Kormákur ou encore, aux frontières du fantastique, le film Morse, adapté du roman Laisse-moi entrer de John Ajvide Lindqvist. Seul scénario original de la programmation, The Guilty n’en reste pas moins dans la lignée des autres films programmés, poussant jusqu’au bout l’idée du huis clos étouffant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale qui peut en découler avec l'institut Jean Vigo conformément à la politique de confidentialité du site.