Une histoire de la guerre civile espagnole, archives visuelles et sonores

 Jeudi 24 janvier à 19h30

A l’occasion des 80 ans de l’exil des républicains espagnols, l’Institut Jean Vigo, cinémathèque de Perpignan et les labels Musique Moderne et Aljama Discs, proposent  une séance de cinéma particulière. En effet, l’Institut Jean Vigo possède dans ses collections les seules images tournées dans un but documentaire à la frontière franco-espagnole lors de cet exil. Il nous paraît intéressant de proposer un retour sur ces événements à travers ces images, des sons d’archives et une création musicale qui permettront d’interroger la notion d’archives et leur utilisation.

La séance sera présentée par un historien, Jean-Bernard Bassach (Aljama discs) et François Berchenko (Musique Moderne), Radio Campus Toulouse

 

Le film : Des images uniques

L’Exode d’un peuple,  Louis LLECH & Louis ISAMBERT, France, 1939, 36′

Début 1939 a lieu l’exode de près de 500 000 républicains espagnols fuyant les troupes franquistes vers la France. Louis Llech, cinéaste amateur éclairé va filmer, avec son ami Louis Isambert, cette extraordinaire migration. Fasciné par l’aspect militaire de cette Retirada, filmant le flot ininterrompu des réfugiés, il n’en oublie pas la détresse des civils.

Le film L’exode d’un peuple, réalisé par Louis Llech en 1939 est un vrai film d’une durée de 35 minutes. Il se distingue des actualités par son montage et ses intertitres. C’est un film d’une grande force émotionnelle.

 

Une installation sonore : archives et création

Après la projection, Jean-Bernard Bassach (Aljama Discs) et François Birchenlo (Musique Moderne) proposent une écoute musicale et parlée d’archives sonores de la Retirada. Plongés dans la pénombre, le public est immegé dans la musique créée pour l’occasion, qui se mêle aux témoignages des exilés Républicaisn espagnols.

Ce travail est issu du disque Mirada ,  projet franco-espagnol de création artistique et radiophonique autour du thème de la guerre civile d’Espagne et l’exil républicain : 22 compositions bilingues, mélange de sons d’archives, témoignages et création sonore réalisées par une équipe de Radio Campus Toulouse et du label discographique Aljama. Ce travail de création et de réflexion est mené par des artistes français et espagnols nés dans les années 70 et n’ayant pas vécu directement la dictature franquiste.

 Séance précédée d’un apéro du Marabouthé à 19h, devant la salle de cinéma

Salle Marcel Oms, Arsenal, 1, rue Vielledent à Perpignan.  6€ (4,5€ tarif réduit)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.