Description de l'évènement

Pablo Larraín, Chili/USA 2012, 1 h 57

Scénario : Pedro Peirano, d’après Le Référendum (El Plebiscito) d’Antonio Skármeta ; Image : Sergio Armstrong ; Interprètes : Gael García Bernal, Luis Gnecco, Antonia Zegers, Alfredo Castro, Marcial Tagle…

No, troisième film du réalisateur Pablo Larraín, a ravivé en nous le souvenir déjà lointain (c’était avant « la fin de l’Histoire ») et comme volontairement effacé d’une dictature du bout du monde, celle du Chili d’Augusto Pinochet. Récit de la campagne référendaire ayant entraîné sa chute, le film donne à cet événement jouissif des allures de comédie ! Comment cela peut-il être possible ?

Le scénario fut bâti à partir de faits réels qui ont mené au succès les partisans du NON, et cela quoique, aux yeux de certains, la campagne ait été tout du long un défi au bon sens. Conçue par un jeune publicitaire peinant d’abord à convaincre ses commanditaires, elle prend à revers tous les poncifs et conventions attendus ! Ce coup de pied narquois aux clichés « de gauche » s’avérera payant, efficace aussi pour contrer les publicistes du camp opposé, lesquels s’affairent pour le oui, et déjouer la surveillance exercée par les séides du dictateur. Deux hommes s’affrontent en un combat feutré, l’un joué par Gaël Garcia Bernal (acteur découvert par Almodovar – La Mauvaise éducation), l’autre Alfredo Castro, héros assez lamentable du précédent Larraín Tony Manero. Bien sûr de cet affrontement nous connaissons l’issue mais le film aux vertus jubilatoires déjà évoquées est plein de vie et de surprises (et la fin n’est pas des moindres !). Et c’est ainsi que le Chili est devenu l’autre pays de l’arc-en-ciel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.