Les origines du vampire, si elles ne sont pas cinématographiques, sont pourtant liées de près au 7eme art. Invention littéraire, le vampire naît en effet quasiment en même temps que la machine des frères Lumière. En décembre 1895 se déroule la première projection du cinématographe, l’Entrée du train en gare de La Ciotat, et moins de deux ans plus tard, en 1897, est publié Dracula de Bram Stoker, ouvrage fondateur du mythe.
Cette exposition de 19 affiches revisite ce mythe, ô combien cinématographique, à partir de films réalisés depuis les années 60 jusqu’à nos jours.
En tout premier lieu, nous retrouvons bien sûr, les grands classiques du genre Dracula prince des ténèbres de Terence Fisher ou Une messe pour Dracula de Peter Sasdy avec l’incarnation même du prince des ténèbres, l’acteur Christopher Lee. Parmi les classiques notons également le grand film mexicain Les proies du vampire de Francisco Mendez, le Nosferatu de Werner Herzog avec le délirant Klaus Kinski (hélas nous n’avons pas celui de Murnau) ou Dracula et les femmes de Freddie Francis, grand spécialiste du genre.
Les années 70 étant propices à tous les délires, le Du sang pour Dracula, produit par Andy Warhol et réalisé par Paul Morrissey mélange vampirisme, érotisme et gore tandis que Harry Kumel offre à Delphine Seyrig dans un film très «arty», le rôle d’une comtesse Bathory manipulatrice, lesbienne et… vampire.
Les films de vampires ont également suscité nombres de parodies. Le bal de Vampires de Roman Polanski en est sûrement la plus célèbre et la plus réussie, mais il ne faudrait pas oublier Dracula père et fils de Edouard Molinaro, avec quand même Christopher Lee et l’inénarrable Bernard Menez, Le vampire de ces dames de Stan Dragoti ou Dracula, mort et heureux de l’être de Mel Brooks.
Enfin les années 90 amènent du sang neuf au film de vampires puisque des grand admirateurs comme John Landis (Innocent Blood), John Carpenter (Vampires), Wes Craven (Un vampire à Brooklyn) ou Francis Ford Coppola (Dracula)  ramènent le genre sur le devant de la scène.Exposition conçue et réalisée par l’Institut Jean Vigo à partir de ses collections.Tarifs et conditions de location :
Les frais de transport et d’assurance clou à clou sont à la charge de l’exposant.
Pour les tarifs de location et tout autre renseignement merci de prendre contact avec Laurent Ballester ou Jacques Verdier :

Institut Jean Vigo
Arsenal – 1 rue Jean Vielledent
66000 Perpignan
Tél: 04 68 34 09 39
Fax: 04 68 35 41 20
ou par courriel :
Laurent Ballester : laurent.ballester@inst-jeanvigo.eu
Jacques Verdier : jacques.verdier@inst-jeanvigo.eu

L’exposition «Les Vampires» consiste en 20 affiches entoilées. Voici, ci-dessous, les informations sur les films et les affiches représentés :

Nosferatu, fantôme de la nuit (Nosferatu, Phantom der Nacht)
de Werner Herzog, Allemagne/France 1979
Dimension: 160×120
Graphiste: Paladin
Procédé d’impression: Offset

Dracula (Bram Stoker’s Dracula)
de Francis Ford Coppola, USA 1992
Dimension: 160×120
Graphiste: non signalé
Procédé d’impression: Offset

Les Lèvres Rouges
de Harry Kumel, France/Belgique 1971
Dimension: 160×120
Graphiste: Tourman
Procédé d’impression: Offset

Dracula père et fils
de Edouard Molinaro, France 1976
Dimension: 160×120
Graphiste: Jean Berny
Procédé d’impression: Offset

Dracula prince des ténèbres (Dracula, prince of darkness)
de Terence Fisher, Grande-Bretagne 1966
Dimension: 160×120
Graphiste: non signalé
Procédé d’impression: Lithographie

Malenka la vampire (Malenka)
de Armando de Ossorio, Espagne 1968
Dimension: 80×60
Graphiste: Jean Mascii
Procédé d’impression: Offset

Le Bal des vampires (Dance of the vampires)
de Roman Polanski, Grande-Bretagne 1967
Dimension: 80×60
Graphiste: Clément Hurel
Procédé d’impression: Offset

Du sang pour Dracula (Dracula cerca sangue di vergine e mori di sete !)
de Paul Morrissey, France/Italie 1975
Dimension: 80×60
Graphiste: Liz Bijl/Studio Tito Topin
Procédé d’impression: Offset

Dracula et les femmes (Dracula has risen from the grave)
de Freddie Francis, Grande-Bretagne 1968
Dimension : 80×60
Graphiste: non signalé
Procédé d’impression: Offset

Blacula le vampire noir (Blacula)
de William Crain, USA 1973
Dimension: 80×60
Graphiste: non signalé
Procédé d’impression: Offset

Le Vampire et le sang des vierges (Die Schlangengrube und das Pendel)
de Harald Reinl, Allemagne 1969
Dimension: 160×120
Graphiste: Saukoff
Procédé d’impression: Offset

Le Vampire de ces dames (Love at first bite)
de Stan Dragoti, USA 1979
Dimension: 160×120
Graphiste: Vanni Téaldi
Procédé d’impression: Offset

Les Proies du vampire (El Vampiro)
de Francisco Mendez, Mexique 1959
Dimension: 160×120
Graphiste: Saukoff
Procédé d’impression: Offset

Des filles pour un vampire (L’ultima preda del vampiro)
de Piero Regnoli, Italie 1962
Dimension: 160×120
Graphiste: Constantin Belinsky
Procédé d’impression: Lithographie

Une messe pour Dracula (Taste the blood of Dracula )
de Peter Sasdy, Grande-Bretagne 1970
Dimension: 160×120
Graphiste: Michel Landi
Procédé d’impression: Offset

Dracula 73 (Dracula A.D. 72)
de Alan Gibson, Grande-Bretagne 1972
Dimension: 160×120
Graphiste: Michel Landi
Procédé d’impression: Offset

Dracula, mort et heureux de l’être (Dracula, dead and loving it)
de Mel Brooks, USA 1995
Dimension: 160×120
Graphiste: Marc Paufichet
Procédé d’impression: Offset

Innocent blood
de John Landis, USA 1992
Dimension: 160×120
Graphiste: R. Casaro
Procédé d’impression: Offset

Vampires
John Carpenter, USA 1997
Dimension: 160×120
Graphiste: Arguments
Procédé d’impression: Offset

Un vampire à Brooklyn (Vampire in Brooklyn)
Wes Craven, USA 1996
Dimension: 160×120
Graphiste: non signalé
Procédé d’impression: Offset