Disparitions

 

Jacqueline Oms et Henri Bousquet nous ont quittés. Tous deux étaient membres d’honneur du CA de l’Institut Jean Vigo, tous deux en avaient été des militants exemplaires et lui avaient donné beaucoup de leur temps comme de leur savoir.

Jacqueline Oms, épouse de Marcel et sœur de l’acteur Jean-Claude Roland, était une des deux femmes comptant parmi les membres fondateurs, le 22 septembre 1962, de ce qui allait un jour devenir l’Institut Jean Vigo. Discrète, volontaire et efficace, Jacqueline avait organisé la Médiathèque du futur Institut, construit un embryon d’administration, sans rechigner à des taches plus matérielles. Attentive aux autres, elle n’avait pas sa pareille pour calmer les situations paroxystiques. Si l’age venu elle avait cessé de fréquenter nos couloirs elle demeurait attentive à ce que nous faisions jusqu’il y a peu, sa présence, même lointaine, nous manquera.

Henri Bousquet était du vif argent. Ce petit homme qui s’était engagé en 1943 dans les troupes coloniales, il habitait l’Algérie, avait participé à la bataille du Monte Casino. Installé dans la région parisienne après l’indépendance de l’Algérie, il portait au cinéma une passion véritable et avait trouvé à Perpignan un lieu qui lui ressemblait. Infatigable arpenteur de festivals, doué d’une plume alerte, il fut d’abord un historien majeur du cinéma des premiers temps. Son grand œuvre fut la reconstitution du Catalogue Pathé en 5 gros volumes de 1896 à 1916. Cette somme est aujourd’hui pour tous les historiens du cinéma premier un passage obligé. Ce fut un honneur pour l’Institut Jean Vigo de le compter parmi ses membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.