Mardi 13 mars à 18h30 : Hommage à Jean-Christophe Averty

Enfant terrible de la télévision, Jean-Christophe Averty est un grand vociférateur, blagueur, briseur de caméras, archiviste forcené, maniaque de la moulinette et du coup de ciseaux, magicien des trucages, Méliès de la télévision, roi de l’humour noir…
Tel est le mythe Averty. Poète de l’électronique d’une originalité radicale, il a
élaboré une esthétique sans équivalent dans le contexte télévisuel.

Noël Herpe évoquera l’univers de JC Averty à partir de documents issus des fonds de
l’Institut national de l’audiovisuel.

Noël Herpe, Cinéaste, historien du cinéma et écrivain, enseigne à l’Université Paris VIII. Collaborateur à Libération et à diverses revues, littéraires ou de cinéma, certains de ses
articles sont publiés en 2009 sous le titre Journal d’un cinéphile. Spécialiste du cinéma français des années 1930 et 1940, il dirige des ouvrages sur René Clair, Max Ophuls mais aussi Eric Rohmer. Il est commissaire des expositions Sacha Guitry, une vie d’artiste en 2007 et Le mystère Clouzot en 2017 à la Cinémathèque française. En mai 2017 il publie La réalité me casse les pieds,
entretiens au long cours avec Jean-Christophe Averty.

Il restera à l’Institut Jean Vigo pendant une semaine afin de travailler au cataloguage du fonds Douy.

A 19h30, projection de Ubu roi ou les Polonais de Jean-Christophe Averty France, 1965, 1h30
Int : Jean Bouise, Rosy Varte…
Ubu, ancien roi d’Aragon, jouit de la con ance de Venceslas, roi de Pologne. Mais sa femme, Mère
Ubu, dont l’ambition n’a d’égale que la cupidité, aspire au trône.
Jarry-Averty, une rencontre inévitable. L' »Hénaurme » farce créée en décembre 1896 devient
ici une bande dessinée. La mise en scène, totalement déthéâtralisée, utilise toutes les ressources de l’électronique et permet ainsi que l’avait souhaité l’auteur, de faire des personnages de « ridicules marionnettes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.