Description de l'évènement

The searchers

John Ford, USA, 1956, 2h

Près de vingt ans après La chevauchée fantastique, John Ford investit à nouveau les espaces gigantesques de Monument Valley dans l’Utah pour La prisonnière du désert, réalisé en 1956, qui constitue la pierre angulaire du western dit « crépusculaire ». Dans ce film légendaire qui mêle quête acharnée, épopée des pionniers de l’Ouest et guerres indiennes, l’espace est littéralement sublimé – c’est la première fois que Monument Valley est filmée en couleurs et en « VistaVision » – permettant ainsi au spectateur une plongée immersion dans l’immensité du paysage à une époque où le petit écran de la télévision commençait à s’ériger en rival des plus grands. Avec La prisonnière du désert, qui narre la quête implacable de Martin (Robert Wagner) et Ethan (John Wayne) partis retrouver leur nièce Debbie, kidnappée par les Comanches, John Ford nous offre ce qui constitue peut-être l’apogée du western épique, teinté d’un sentiment de mélancolie. Au-delà des chevauchées à travers les grands espaces et des scènes époustouflantes qui donnent au film un rythme parfait et une dynamique grandiose, La prisonnière du désert est aussi un western qui sonne le glas de la période héroïque du genre. Les derniers plans, qui montrent le personnage de John Wayne s’en aller, seul, rejoindre l’immensité de l’horizon, restent à jamais gravés dans la mémoire du spectateur comme dans celle du cinéma.

Scénario : Frank S. Nugent, d’après Alan Le May.
Image : Winton C. Hoch.
Musique : Max Steiner.
Interprètes : John Wayne, Jeffrey Hunter, Vera Miles, Ward Bond…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.