Description de l'évènement

Stanley Kubrick, USA 1961, 3 h 18

Scénario : Dalton Trumbo, d’après Howard Fast ; Image : Russell Metty ; Interprètes : Kirk Douglas, Laurence Olivier, Jean Simmons, Charles Laughton, Peter Ustinov, John Gavin…

Rome, 73 avant J.-C.: un esclave, Spartacus (Kirk Douglas, acteur principal mais aussi producteur), provoque une révolte dans l’école de gladiateurs dirigée par Batiatus (Peter Ustinov). Il constitue une véritable armée et la révolte gagne rapidement tout le pays. Riccardo Freda avait déjà réalisé en 1953 un film sur le même sujet, mais dans les deux adaptations, l’homosexualité, pourtant très présente dans le roman d’Howard Fast, est effacée. Cependant, dans le film de Kubrick, elle est fortement suggérée dans la scène du bain où le général romain Crassus (Lawrence Olivier) se fait laver par son bel esclave Antoninus (Tony Curtis) en lui demandant s’il aime les huîtres ou les escargots, avant de lui dire que, lui, il apprécie les deux. La métaphore sexuelle n’échappa aux censeurs de l’époque et ladite scène fut censurée. Il faut aussi souligner que le romancier Howard Fast et le scénariste Dalton Trumbo, courageusement choisis par Kirk Douglas, avaient été condamnés par la Commission des activités anti-américaines. Victimes du maccarthysme, ils mirent dans leur récit tous leurs élans de Liberté. Le scénario comporte de nombreuses allusions à l’histoire américaine et aux débats politiques de l’époque : pour certains, Spartacus est pro chrétien, pour d’autres, pro communiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.