Description de l'évènement

Yves BOISSET, France, 1975, 1h41
Scénario : Jean-Pierre Bastid, Michel Martens – Photo : Jacques loiseleux – Interprètes : Jean Carmet, isabelle huppert, Pierre Tornade, Ginette Garcin, Pascale Roberts, Jean Bouise…
l’un des meilleurs pamphlets d’Yves Boisset (il vient de tourner Un condé, L’Attentat et R.A.S.) le cadre ? un caravaning peuplé de beaufs. l’histoire ? le viol et le meurtre d’une jeune fille dont on va accuser un travailleur immigré. Ecrit en apparence à gros traits et filmé de même (d’où les nombreuses critiques à sa sortie) mais dans sa peinture d’une certaine France xénophobe, constamment prête à « casser du bougnoule », le cinéaste retrouve la verve d’un Clouzot dans Le Corbeau.
les personnages sont tous remarquables de médiocrité satisfaite. C’est moins un film sur le racisme qu’une étude de la bêtise humaine et de ses conséquences quand la xénophobie entre en jeu. un film en deux parties qui se clôt par la dénonciation de la violence vis-à-vis des immigrés et de l’intervention du pouvoir dans une enquête policière. Boisset tenait trop à sa réputation de cinéaste politique pour renoncer à sa démonstration. le film se cristallise sur le seul Dupont lajoie, salaud intégral (Jean Carmet étonnant) et sur la “justice de classe ”.

dupont-lajoie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.