Description de l'évènement

Jean EUSTACHE, France, 1974, 2h03
Scénario : J. Eustache – Photo : Nestor Almendros – Interprètes : Martin loeb, ingrid Caven, Jacqueline Dufranne, Jacques Romain, henri Martinez, Maurice Pialat…
Difficile d’éviter des expressions toute faites comme “éducation sentimentale” et “entrée dans la vie”, Jean Eustache saisit son personnage au moment où il quitte l’enfance pour l’adolescence. C’est le temps du feu aux joues. Temps difficile parce que dans le même mouvement, pour les gamins qui ne sont pas gosses de riches, ce qui est le cas, la protection familiale (ici l’amour de la grand-mère) cesse et que commence ce que les grandes personnes appellent la vie : le boulot et ses servitudes désenchantantes, l’ennui, la perspective du mariage obligatoire et une morale mutilante, frustrante, tuant l’innocence, empêchant le plaisir. le réalisateur refuse l’idée reçue des amours débutantes, mais en douceur, sans éclats, à mi-voix. En accord avec le silence attentif de son héros, Jean Eustache laisse agir le poids des choses non dites. Ce qui compte pour lui, c’est l’émotion. Emotion de Daniel, recoupant les émotions d’Eustache à la recherche de son temps perdu, visant à atteindre une certaine idée de l’adolescence, quelque chose dans l’essentiel.

mes-petites-amoureuses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.